Le ministre du Business, des Entreprises et des Coopératives Jim Seetaram a lancé hier un site web à la Small and Medium Enterprises Development Authority, à Coromandel, à l’intention des petites et moyennes entreprises.
Pre-starting a business, Starting a business, Managing a business. Ce sont les items qui figurent sur le nouveau site web de la Small and Medium Enterprises Development Authority (SMEDA) (www.smeda.mu) en page d’ouverture. Ce portail lancé hier à Coromandel s’étend sur les procédures de création d’entreprise. Le ministre de tutelle Jim Seetaram devait préciser : « Nepli koz Weapons of Mass Destruction aster … (il fait une pause, semblant chercher ses mots – se fait souffler « Weapons of mass creation » puis poursuit) pa ziss of mass creation : Weapons of Mass Marketing. » Cela sous-entend que smeda.mu popose aussi une vitrine aux acheteurs potentiels.
La directrice de la SMEDA Indira Seebun a pour sa part salué le partenariat privé-public : « This website is the example of what the bondage between private and public can bring to this country . » Les sponsors de la SMEDA à la création du portail sont : Connexions, Harel Mallac Group, Microsoft, Pioneer, Toshiba et la Mauritius Post.
Indira Seebun a également invité les PME ayant fermé à « revenir vers la SMEDA ». « Now there is improved background information. This site, for instance gives a good explanation of what is expected of the business », a-t-elle affirmé.
Par ailleurs, si smeda.mu permettrait de faciliter les démarches administratives tels l’enregistrement à des formations ou des demandes d’allocation, des réserves existent quant à la vocation même de ce site web qui se veut « la vitrine de nos PME à l’international ». Le référencement du site semble n’avoir pas été suffisamment exploité. En effet, en effectuant une recherche de smeda.mu sur google.mu, le nouveau portail n’apparaît pas sur la première page des résultats.