Le ministre du Business, des Entreprises et des Coopératives a lancé ce matin une campagne d’information pour les PME à la municipalité de Port-Louis. L’occasion pour Jim Seetaram de garantir que les mesures budgétaires portent leurs fruits.
Rs 110 976 000 de prêts approuvées aux petites et moyennes entreprises (PME) du 1er décembre 2011 au 31 janvier 2012. « La preuve » selon le ministre du Business, des Entreprises et des Coopératives, que « les mesures budgétaires de ce gouvernement sont appliquées ». Et de souligner : « Uniquement pour février, plus de Rs 81 M finn aprouve ankor. » Jim Seetaram s’adressait à la centaine d’entrepreneurs réunis ce matin à la municipalité de Port-Louis dans le cadre d’une campagne d’information. Il s’agit d’une démarche de la Small and Medium Enterprises Development Authority (SMEDA) visant à sensibiliser les directeurs de PME aux divers régimes de soutien mis à leur disposition.
Le ministre Seetaram affirme également : « Mazorite bann schemes ki finn anonse dan dernie bidze deza operasyonel. » Ce sont : 1) le SME financing Guarantee Scheme (comprenant le taux d’intérêt à la baisse) ; 2) la Participation in International Fairs SME Refund Scheme (qui promet une assistance allant jusqu’à Rs 100 000 par an), 3) ; le MGBS Technical Assistance Scheme (les frais de consultants remboursés à hauteur de 90 % et 4) le MGBS Start-up Entrepreneurship Scheme (Rs 20 000 reversées mensuellement à une start-up proposant un produit innovant). Et d’ajouter : « Bann mezir bidzeter pe konkretize… Fode pa rant dan palab extern, konsakre lor lekonomi. »
Le ministre de l’Énergie et des Services publics était également présent ce matin. Dans son allocution, Rashid Beebeejaun a souligné avoir « été proche de la question PME depuis 1995/96 ». « A lepok, soutient-il, ti ena bann fay : dimounn ti pe rant dan business san okenn metriz… Ou bien ti pe rant dan bann sekter kot ena satirasyon olye rant kot ena mank. » Et de féliciter notamment la SMEDA pour les progrès accomplis : « Azordi, bokou problem finn identifye… Pe donn ziska soutien informatik bann entreprener. » Selon le VPM Beebeejaun, la SMEDA parviendrait avec le concours de l’AHRIM (Association des Hôteliers et Restaurateurs de l’île Maurice) à écouler leurs produits. « Se sa ki vre democratizasyon, nou pa pe nek dir bann dimounn fer biznes pou ki apre zot al lor sime, pa kone kouma pou vann seki zot prodwir », a-t-il dit.
Cette campagne d’information est par ailleurs la cinquième du genre depuis le budget. Indranee Seebun, directrice de la SMEDA et le Lord-maire Mahmade Kodabaccus avaient également pris la parole ce matin. Une dizaine de stands, dont l’AREU (Agricultural Research and Extension Unit) et la DBM (Development Bank of Mauritius Ltd), étaient dressés sur la terrasse de la municipalité.