Le Mauritius Turf Club (MTC) n’a pas informé la Gambling Regulatory Authority que le jockey Noel Callow avait été trouvé coupable de “breach of MTC Rule (160 A)”. La Police des Jeux et la Mauritius Revenue Authority (MRA) n’ont pas objecté à ce que le jockey quitte le pays. C’est ce qu’a répondu le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, en réponse à une question de Rajesh Bhagwan à l’Assemblée nationale.
Le député mauve voulait savoir comment le jockey Noel Callow, suspendu pour sa monte dans la 8e course et qui avait également écopé d’une amende de Rs 100 000, a pu quitter le pays et s’il y avait eu connivence des autorités. Dans sa réponse, SAJ a indiqué que ledit jockey avait été trouvé coupable d’avoir transgressé la section 160 (A) du MTC Rule le 21 mai 2016. Toutefois, le MTC n’a pas averti la GRA de cette décision, comme préconisé par les règlements. De même, aucune plainte n’avait été faite à la police.
Cependant, a-t-il ajouté, la GRA a ouvert une enquête et le MTC avait été invité à s’expliquer. Selon l’autorité responsable des courses, le Stewards’ Report envoyé à la GRA le 25 mai 2016 contenait déjà les informations concernées. Il a alors été demandé au MTC, dorénavant, d’avertir la GRA de ce genre de situation par une lettre formelle.
En ce qui concerne les conditions dans lesquelles le jockey a quitté Maurice, le Premier ministre a laissé entendre que ni la police des jeux, ni la MRA n’ont émis d’objection au départ de Noel Callow. Ce dernier avait au préalable payé son dû à la MRA. De ce point de vue, SAJ a déclaré que « toutes les ‘clearances’ avaient été obtenues et aucune connivence n’a pu être établie. »
Toutefois, la GRA a pris des actions concernant les “loopholes” dans la loi et pour qu’il y ait plus de collaboration entre les différentes institutions, afin qu’une telle situation ne se reproduise plus à l’avenir.