La Black Mamba, une nouvelle drogue synthétique, a été découverte pour la première fois par les autorités à Maurice en août 2013, alors que la police fouillait une maison. Et, tout de suite après, cette drogue a été ajoutée à la liste des drogues dangereuses, a indiqué le Premier ministre Navin Ramgoolam hier en réponse à une question du député du MMM, Ameer Meea.
Le député de Port-Louis Maritime et Port-Louis Est avait, dans sa question au Premier ministre, cherché à savoir quelles mesures ont été prises en vue de prévenir la prolifération de la Black Mamba. Selon les informations du chef du gouvernement, la police, la MRA, le Forensic Science Laboratory de même que le ministère de la Santé sont engagés dans cette lutte. La MRA, indique le Premier ministre, « utilise des scanners sophistiqués pour identifier des produits suspects ». Par ailleurs, la Flying Squad du ministère de la Santé procède à des inspections surprises dans les pharmacies afin de veiller au respect de la Pharmacy Act et de la Dangerous Drugs Act. Pour Navin Ramgoolam, « it is of paramount importance that citizens be shielded from consumption of Black Mamba and other drugs ».
Le député mauve devait aussi faire ressortir au Premier ministre qu’alors qu’il existe bien des ONG et des travailleurs sociaux luttant dans la prévention de la drogue, très peu de centres de réhabilitation existent. Il a ainsi demandé si un comité pouvait être institué sous la tutelle du ministère de la Santé en vue de la création de centres bien équipés pouvant réhabiliter les personnes concernées. Le Premier ministre a répondu que d’une part « the trend is going down » et que d’autre part, « beaucoup de personnes n’aiment pas voir ces centres dans leur quartier ».
Le député mauve Satish Boolell a pour sa part demandé au Premier ministre s’il considérerait la mise sur pied d’un observatoire pouvant tenir les parents et les enseignants informés de tout ce qui est nouveau en termes de drogue sur le marché et les précautions à prendre. Navin Ramgoolam a indiqué que ces changements sont une tendance mondiale.