Répondant à une question du député du MMM Reza Uteem lors de la tranche des questions au Premier ministre aujourd’hui, Navin Ramgoolam a indiqué qu’Air Mauritius « n’a obtenu aucun prêt du gouvernement ». Le député voulait savoir si la compagnie d’aviation nationale devait de l’argent au gouvernement et si ses dettes étaient garanties par le gouvernement.
La réponse du Premier ministre ayant semblé laconique à ses yeux, le député mauve devait préciser que la question était davantage « the existing exposure of the government » quant au financement et aux garanties de la compagnie nationale dans l’achat d’avions. « What is the exposure of tax payers ? » a-t-il demandé. Navin Ramgoolam ne devait pas donner davantage de précision. Et, le député d’avancer une autre question : « Est-ce que le gouvernement garantirait la compagnie si elle se trouvait en difficulté ? » Le PM devait simplement souhaiter que tel ne serait pas le cas.
La députée du MMM Françoise Labelle a pour sa part interrogé le Premier ministre au sujet de l’informatisation du département de la police. Elle devait mettre en avant les difficultés rencontrées par la force policière quand il s’agit d’enregistrer les témoignages.
Françoise Labelle a ainsi demandé si la police n’avait pas besoin d’une meilleure formation. Le Premier ministre a répondu qu’il en parlerait au Commissaire de police. La députée a d’autre part demandé au chef du gouvernement s’il était au courant que dans certains postes de police, une cartouche d’encre est utilisée pour deux imprimantes. « L’officier de police doit enlever la cartouche pour la mettre dans une autre imprimante et l’enlever à nouveau pour la retourner dans l’autre imprimante. » Elle a demandé que cette situation puisse être évitée.