L’initiative de tout autre pays ou groupe autre que Maurice d’inclure l’archipel des Chagos sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO constitue une violation de la souveraineté de Maurice sur l’archipel des Chagos, a affirmé le Premier ministre en réponse à une interpellation d’Ariane Navarre-Marie. Elle voulait savoir si le Premier ministre « is aware of the proposal of the UK All Parliamentary Group to include the Chagos Archipelago on the list of world heritage sites on the occasion of the 40th anniversary of the UNESCO Convention on the Protection of the World Cultural and National Heritage and, if so, indicate the stand of the Government ».
Le Premier ministre a affirmé avoir eu vent de la démarche du président de Chagos Islands All-Party Parliamentary Group entreprise auprès du Foreign secretary pour lui demander d’inclure les Chagos sur la liste des sites à être soumise à l’UNESCO pour faire partie du partrimoine mondial dans le cadre de la célébration du 40e anniversaire de l’UNESCO.
Le All-Party Parliamentary Group a aussi demandé au gouvernement britannique de voir avec Maurice et les Chagossiens la meilleure façon de mener à bien cette proposition avant la célébration du 40e anniversaire de la Convention 16 novembre.
Le Premier ministre a indiqué qu’aussitôt que son attention a été attirée par la question, il a eu des consultations avec les conseillers légaux afin de préparer une réponse à une éventuelle proposition britannique. « Our position is that Government cannot and will not support the proposal of the Chagos Islands All-Party Parliamentary Group. It is clear that any proposal for the inclusion of the Chagos Archipelago on the World Heritage List at the initiative of any country or group other than the Republic of Mauritius would be inconsistent with the sovereignty of Mauritius over the Chagos Archipelago », a déclaré Navin Ramgoolam.
Le PM a affirmé que, selon ses informations, le FCO britannique a adressé une lettre au président du All-Party Parliamentary Group pour lui informer que le gouvernement britannique a soumis à l’UNESCO une liste de 38 sites et sur laquelle ne figure pas l’archipel des Chagos.