Répondant aujourd’hui à une interpellation supplémentaire à l’Assemblée nationale, portant sur la construction d’un terrain de foot à Bassin Road et le nom du contracteur, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a commenté : « La situation à la National Development Unit est vraiment pourrie. Elle a des dettes d’un milliard et demi de roupies. »Et d’ajouter que le contracteur, Super Builders Co Ltd, « keeps on getting contracts ; it has been a real mess ».
Interrogé par le député du MMM Adil Ameer Meea quant aux actions qui sont prises par le gouvernement pour remédier à la situation « pourrie » à la NDU, SAJ a indiqué qu’il y aura une enquête et qu’à partir de là, le gouvernement décidera de la marche à suivre. Le Premier ministre a indiqué que le début de la construction du terrain de foot était prévu le 12 septembre 2014 pour prendre fin le 11 mars 2015, mais que, du fait des intempéries de novembre et décembre derniers, les travaux ont accusé des retards. La date de l’achèvement des travaux est maintenant prévue pour fin avril. Révélant le nom du contracteur du projet, en l’occurrence Super Builders Co Ltd, des commentaires devaient fuser dans l’hémicycle : « Encore ! ». Le montant du contrat, selon le Premier ministre, s’élève à Rs 7 994 167, incluant la TVA.
S’agissant des accidents de la route, SAJ a indiqué que les cas rapportés d’accidents fatals de janvier à décembre 2013 ont été de 119. De janvier à décembre 2014, ils étaient 125 et 17 de janvier au 15 février, ce qui porte le nombre à un total de 261 accidents fatals. Une série de mesures ont été initiées pour prévenir ces accidents, dont des campagnes de sensibilisation sur la sécurité et les causes des accidents, ainsi que des simulations de roll over en vue de souligner l’importance du port de la ceinture de sécurité et des speed cameras, entre autres. Il a par ailleurs indiqué qu’une nouvelle Road Safety Strategy 2015-2020 sera développée pour contourner des problèmes clés tels l’alcool au volant et l’excès de vitesse, ce qui accroîtra la sécurité des usagers de la route les plus vulnérables, dont les piétons, les cyclistes et autres motocyclistes. Le but est de réduire d’un tiers le nombre de personnes tuées ou grièvement blessées d’ici 2020. Le ministère de tutelle propose aussi un nouveau système d’émission de permis pour les motocyclistes.
SAJ a rappelé que le gouvernement a décidé d’abolir le système de permis à points, qui comprend le DLC, et viendra avec un nouveau mécanisme de sanctions pour les infractions aux codes de la route. Le ministère des Infrastructures publiques, dit-il, travaille en ce moment sur des amendements à la loi et les mesures proposées devraient être appliquées le plus tôt possible. Le député rouge Shakeel Mohamed a, à ce sujet, demandé au Premier ministre s’il serait possible d’augmenter le nombre de véhicules de patrouille policière car, selon lui, ces derniers sont « très rarement présents, sur une base constante » sur les autoroutes. Ameer Meea a quant à lui suggéré que des lumières clignotantes soient installées sur les passages cloutés, surtout la nuit. Le député Mohamed a par ailleurs demandé au Premier ministre s’il comptait revoir complètement le test de conduite. Sir Anerood Jugnauth a dit ne pas savoir, indiquant cependant qu’il ferait le message au Commissaire de Police.
Répondant à une question du whip de la majorité Mahen Jhugroo au regard de la déclaration obligatoire, à travers une nouvelle loi, des avoirs non seulement des parlementaires mais des hauts gradés du gouvernement, des conseillers et CEO des corps para-étatiques et privés où le gouvernement est l’actionnaire majoritaire, le Premier ministre a répondu que le programme gouvernemental 2015-2019 fait déjà provision de l’introduction d’un New Declaration of Assets Bill en vue de contourner les fraudes, la corruption, les mauvaises pratiques et autres irrégularités. Le gouvernement présentera ainsi cette loi dès qu’il sera prêt, a-t-il indiqué.
Alan Ganoo a demandé au PM s’il pourrait, dans le cadre de la nouvelle loi, élargir la définition du mot « assets », ce à quoi SAJ lui a répondu que cela sera considéré. Le député du MMM a dans une autre interpellation rappelé à SAJ qu’il avait lui-même introduit cette loi de déclaration des biens à l’Assemblée nationale afin qu’ils soient publics et que depuis 2011, l’ancien gouvernement a décidé de l’enlever. Il a demandé au gouvernement de réintroduire cette loi. SAJ a répondu qu’aussi longtemps qu’il s’agit des parlementaires, il n’y a pas de problème.
Autre question posée par le député mauve Reza Uteem : le projet de création d’une Satellite City à Highlands. Le PM a indiqué que le projet, initié par son gouvernement en 2004, devait être réalisé en deux phases, sur 1 000 et 2 000 arpents respectivement. « Ma vision à cette époque était de créer un state-of-the-art urban development pole pour abriter un mélange de business facilities qui allait soutenir la nouvelle croissance autour de la cybercité d’Ébène, de Moka et de Saint-Pierre ». Le PM affirme que le gouvernement a toujours la ferme intention de poursuivre avec ce projet. Plusieurs road shows ont été organisés à Maurice et à l’étranger pour la promotion du projet entre juillet et novembre 2008. En 2009, l’ex-gouvernement a décidé de mettre sur pied un steering committee sous l’égide du Bureau du Premier ministre en vue de se pencher sur les procédures de sélection de ceux ayant répondu aux appels d’offres. Toutefois, poursuit SAJ, en décembre 2010, après tous les road shows et après avoir payé Rs 33,8 M pour des services de conseils et Rs 4,7 M pour le marketing, entre autres, l’ancien gouvernement a décidé de ne pas aller de l’avant avec le projet.
Par ailleurs, en 2013, le gouvernement a annoncé que la phase 1 d’un nouveau projet comprenant un Knowledge, medical and Innovation Hub, sur une superficie de 218 arpents, serait lancé par la State Land Development (SLDC) sur le même site à Highlands. La même année, la SLDC, suivant un exercice d’appel d’offres, a retenu les services d’un consultant pour une somme contractuelle de Rs 4,2 M pour le design, la construction et la supervision du nouveau projet. SAJ a annoncé que le gouvernement ne compte pas aller de l’avant avec ce projet précis mais que « nous sommes pour le projet comme il était initialement ».
Reza Uteem devait rappeler les appréhensions formulées par l’ancien Premier ministre concernant le transfert du centre administratif à Highlands. Il a ainsi demandé à l’actuel Premier ministre s’il s’assurerait qu’il n’y aura pas d’impact socioculturel négatif sur certains habitants. Le PM a répondu qu’il étudierait la question. Le député du MMM a par ailleurs voulu savoir si le Parlement serait aussi appelé à être transféré, ce à quoi SAJ a répondu qu’il n’avait aucune idée.