Le député du MMM, Reza Uteem, a demandé hier au Premier ministre si, dans certains cas, à l’instar d’Alvaro Sobrinho et ses proches – qui ont eu accès en 21 occasions au VIP Lounges de l’aéroport –, on procède aux vérifications nécessaires ou si l’accès est approuvé sans discussions. Pravind Jugnauth a indiqué que c’est au secrétaire du Cabinet d’approuver, et ce sur la base de critères précis, mais que, « vu l’expérience du passé, nous sommes en train de revoir cette procédure », et ce dans le but « d’assurer plus de contrôle sur leur utilisation, mais aussi d’assurer la prévention de toute mauvaise utilisation ou abus de ces facilités ».