Pour Mamade Kodabaccus, secrétaire général du PMSD, la proposition du Premier ministre Navin Ramgoolam aux États-Unis concernant la cogestion des Chagos « reviendrait à renoncer à notre souveraineté ». C’est ce qu’il a dit en substance lors d’une conférence de presse des bleus ce matin.
« L’être humain bizin au centre tou décision. PM dire bizin koz Chagos are l’Amérique. Souveraineté nu ti donn anglais, inn loué ek américain. Nu fine laguer pu souveraineté Chagos. Chagossien enn pep inn déraciné, inn souffert, zot bizin au centre tout discussion », soutient Mamade Kodabaccus. « Nu dans PMSD nu dire ki pas bizin koz cogestion, bann frère Chagos bizin gagn droit retourne lors zot pays natal. Cogestion tin fer en France lor Tromelin concernant la pêche. Cogestion veut dire nu pe renonce nu droit souveraineté, nu pe accepté ki lot ki propriétaire. » Mamade Kodabaccus a parlé également de la pauvreté et de l’inégalité en ce qui concerne les salaires. « Les gens sont dans la précarité absolue. Quand Xavier-Luc Duval a pris le portefeuille du ministre de l’Intégration, il a eu la volonté de combattre ce fléau qui concerne 6 500 familles avec 125 poches de pauvreté. Il a travaillé, mis en place un plan d’action pour qu’il y ait une suppression de la pauvreté. Projet Gros Caillou, ti enn chance pu tire sa ban dimounn là dans pauvreté. »
De son côté, Ramalingum Mestry, président du PMSD, estime que « Nu bizin fer avance et mène combat contre la pauvreté loin de la politik partisane. Nu bizin implémente salaire minimal. Il faut permettre à ceux qui n’ont pas les moyens de payer leurs dettes en deux tranches. »