La situation est retournée à la normale au sein du PMSD après les secousses qui avaient suivi la révocation de Robert Desvaux de la présidence de la MTPA par le ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen. Cette question figurait en bonne place à l’agenda des travaux du Bureau politique (BP) du PMSD hier après-midi, auquel participait Michaël Sik Yuen en présence de Xavier-Luc Duval.
« Tout est rentré dans l’ordre », a laissé entendre ce matin le leader du parti. Le BP s’est penché sur l’organisation d’un congrès de l’aile féminine prévu pour le 14 avril ainsi qu’un congrès national dont la date n’a pas encore été arrêtée.
« Nous travaillons actuellement à la mobilisation de nos partisans dans les différentes circonscriptions », a pour sa part déclaré le secrétaire du PMSD, Mahmade Khodabaccus.
Selon les informations recueillies par Le Mauricien, Michaël Sik Yuen serait arrivé à la réunion du parti en même temps que son leader Xavier-Luc Duval. En se croisant, les deux hommes se seraient serré la main et se sont adressé la parole. Cela après que le ministre du Tourisme aurait joué aux abonnés absents en ignorant les prises de contact des bleus (NdlR : Il n’était pas présent à la dernière réunion du BP) après le limogeage de Robert Desvaux, président de la MTPA et « proche » de Xavier-Luc Duval.
Une attitude qui a défié l’autorité du leader des bleus, qui à ce jour, n’a toujours pas reçu d’explications sur « cette désobéissance » car selon le parti, Xavier-Luc Duval aurait demandé au ministre du Tourisme d’attendre avant de procéder à la révocation du Chairman de la MTPA. Lors de la réunion, aucune explication n’a été réclamée à l’ancien maire de Curepipe. « Michaël Sik Yuen a laissé entendre qu’il s’agissait d’un malentendu et d’un problème de communication », indique-t-on du côté des bleus. À Mahmade Khodabaccus d’ajouter : « Aster tou dimounn kontan. Nou reunion ti pozitif ». Il devait aussi expliquer que le rassemblement de l’état-major des bleus avait pour objectif de réfléchir au Congrès de l’aile féminine prévu pour le 14 avril à l’auditorium Octave Wiehe à Réduit.
D’autre part, au ministère du Tourisme, l’on soutient que Michaël Sik Yuen « ne compte pas faire de déclaration liée à la politique ».