Le nouveau porte-parole du Parti mauricien social démocrate a déclaré samedi à une conférence de presse que tout était réglé en ce qui concerne l’affaire Sik Yuen. Jacques Panglose a aussi fait état du Best Loser System qui, a-t-il soutenu, « n’ébranle aucunement le développement du mauricianisme ».
« Tout est rentré dans l’ordre », a déclaré samedi le nouveau porte-parole du Parti mauricien social démocrate (PMSD) au sujet du différend entre Michaël Sik Yuen et le leader du parti Xavier-Luc Duval. Jacques Panglose a néanmoins soutenu que le ministre du Tourisme « a agi comme un mal élevé ». « Gro bolom inn prezant so exkiz », a-t-il toutefois précisé.
Rappelons que le ministre bleu du Tourisme n’avait pas hésité à limoger le chairman de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) Robert Desvaux, proche de son leader. Ce qui a créé des remous au sein du PMSD avec Xavier-Luc Duval invitant « Michaël Sik Yuen à honorer sa parole et à démissionner ».
Pour Jacques Panglose, il est normal qu’il y ait des désaccords au sein des partis politiques. « Le PMSD a géré les choses avec beaucoup de démocratie », a-t-il dit. Cette affaire, a-t-il précisé, n’a pas eu de répercussion sur la gestion du pays. « Tout va pour le mieux avec le Parti travailliste. Au PMSD, nous sommes sereins et regardons l’avenir avec beaucoup d’optimisme », a-t-il ajouté.
Le porte-parole des bleus a ensuite fait état d’Agalega. « Nous nous intéressons de près au sort des Agaléens. D’ailleurs, beaucoup a été fait par le gouvernement PTr-PMSD, par le ministre Hervé Aimée… », a avancé Jacques Panglose. Une cinquantaine de maisons et une école secondaire ont notamment été construites, a-t-il cité à titre d’exemple.
Jacques Panglose a par ailleurs annoncé que Xavier-Luc Duval, qui a déjà visité Agalega alors qu’il était le président du Public Accounts Committee, s’y rendra de nouveau « avant le prochain budget ». « Nous considérons les habitants de cette île comme des citoyens à part entière qui méritent toute l’attention du gouvernement », a-t-il ajouté.
Le porte-parole du PMSD a aussi rappelé que le PMSD est pour le maintien du Best Loser System (BLS). « Le BLS a longuement été débattu et pensé par les pères fondateurs de la Constitution, dont deux membres éminents du PMSD, Jules Koenig et sir Gaëtan Duval », a expliqué Jacques Panglose. Ce système, est-il d’avis, maintient l’harmonie au sein de la population.
« Il faut que toutes les communautés se sentent à l’aise et soient représentées au parlement », a déclaré le porte-parole des bleus. Selon lui, il n’y a « aucune contradiction entre le mauricianisme et le BLS ». « Si nou tir Best Loser par ki pou ranplas li ? », s’est interrogé M. Panglose.