Lors d’un point de presse, hier matin, à l’hotel St Georges à Port-Louis, Lindsay Morvan a allégué  que les Chambers d’un membre influent de l’opposition aurait été utilisé pour la fabrication de faux documents dans l’affaire BOI. Le porte-parole des bleus a affirmé à l’attention du leader des mauves que “MMM so combat, se favorise la fraud ek la corruption, et nu dan PMSD, nu pou dénonce ça avek force.” Il demande par ailleurs au leader de l’opposition d’expliquer la position du MM sur cette information et la proximité de son parti avec un agent de liaison mis en cause dans cette affaire.
Réagissant ensuite sur le rapport de l’audit, Lindsay Morvan dit donner raison au PM qui avait déclaré que les procédures de l’audit retardent la concrétisation des projets d’infrastructures. Néanmoins, il affirme qu’à travers le rapport de l’audit, l’Etat pourra prendre conscience des manquements et des gaspillages occassionnés lors des projets inachevés. “L’audit nous aidera à lutter contre la corruption et les fraudes dans les projets d’infrastructures”, dit-il. Lindsay Morvan pense qu’”il est important d’améliorer notre système de fonctionnement pour plus de transparence.”
Revenant sur le procès de Michaela Harte, l’Irlandaise retrouvée morte à l’hôtel Legends en janvier 2011, le porte-parole des bleus dit respecter le verdict de la Cour suprême, qui a acquitté les deux accusés Avinash Treebhoowon et Sandip Moonea. Toutefois, il espère que, bientot, justice sera faite. “Nous espérons que l’enquête policière pourra apporter d’autres preuves scientifiques pour que justice soit enfin faite.” Sur le plan touristique, Lindsay Morvan dit qu’il n’y a pas de quoi s’alarmer et dramatiser la situation. “Il n’y aura pas de répercussions, mais il faut arrêter de dramatiser. Cela n’empêchera pas les touristes de continuer à venir à Maurice”, conclut-il.