Le volet de la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition Paul Bérenger portant sur le projet de centrale thermique de 100 MW de CT Power Ltd à Pointe-aux-Caves, s’est déroulé dans une ambiance électrique dans l’hémicycle hier après-midi. Les deux principaux protagonistes, le Premier ministre adjoint et ministre des Services publics, Rashid Beebeejaun, et Paul Bérenger ont haussé le ton avec le Whip de l’opposition et député de la région, Rajesh Bhagwan, se mettant de la partie. Ce dernier a accusé Dulthummun d’organiser des Fake Meetings avec des participants importés d’autres régions qu’Albion et Pointe-aux-Sables en vue de soutenir le projet de centrale thermique de CT Power Ltd.
La Shouting Brigade de la majorité gouvernementale, menée par le Private Parliamentary Secretary Patrick Assirvaden, n’a pas manqué de donner la réplique en lançant à tue-tête CTDS, St-Aubin avec le Premier ministre adjoint ajoutant que le permis d’Environmental Impact Assessment (EIA) pour cette centrale thermique à charbon a été octroyé en moins de deux semaines. Le Speaker Razack Peeroo a dû intervenir de manière énergique vers la fin des échanges sur la PNQ pour éviter tout dérapage au sein de l’hémicycle.
Auparavant, Rashid Beebeejaun avait confirmé que des discussions sont actuellement en cours entre les promoteurs de CT Power et le Central Electricity Board en vue de mettre au point les derniers détails du Power Purchase Agreement revu et corrigé en ajoutant que ces procédures remontent maintenant à six ans. À ce stade, aucune indication n’est disponible quant au coût du kilowattheure généré par CT Power Ltd même si les indications confirmées sont qu’il sera supérieur à celui du CEB et des Independent Power Producers (IPPs).
De son côté, le leader de l’opposition s’est montré préoccupé par le fait qu’avec le feu vert du gouvernement pour le projet de centrale de 100 MW à Pointe-aux-Caves, la décision stratégique de mettre à exécution le projet de Liquefied Natural Gas, une démarche d’avenir que ce soit sur le plan du coût ou environnemental, pourrait souffrir. Il est d’avis qu’avec CT Power Ltd, le pays sera dépendant du charbon pour produire de l’électricité pendant 50 ans encore. Le N° 2 du gouvernement ne partage pas cet avis.
À une interpellation supplémentaire du leader de l’opposition, le Premier ministre adjoint et ministre des Services publics a donné la garantie formelle qu’il n’y aura pas de Black-Out dans les mois à venir avec l’augmentation de la demande pendant l’été. Il a également confirmé que les moteurs Sulzer de la station thermique de Fort Victoria fonctionnent à régime réduit, soit en raison des fissures décelées récemment ou des travaux de maintenance. Ces turbines devront reprendre du service vers la fin de l’année.
Bérenger : Par rapport à la fourniture d’énergie électrique, le Premier ministre adjoint et ministre des Services Publics peut-il obtenir du Central Electricity Board les informations suivantes par rapport à 2012 et 2013, en l’occurrence la Peak Demand, la capacité de production en indiquant la marge de sécurité et la répartition entre les moteurs Pielstick, Sulzer et les turbines à gaz, le calendrier pour la mise en opération des nouveaux équipements annoncés et de révéler le « coal, coal/bagasse, renewable energy and Liquefied Natural Gas Energy Mix » à moyen et long termes et d’indiquer ce qu’il en est du projet de la centrale thermique de CT Power Ltd à Pointe-aux-Caves, Albion ?
Beebeejaun : Le CEB dispose des services d’un département spécialisé pour les prévisions dans la demande d’électricité en se basant sur la tendance de la consommation ou encore la croissance économique. Le CEB se fie à des modèles éprouvés de l’International Atomic Energy Agency pour les besoins de ces analyses. La Peak Demand est de 447 MW pour 2013 et de 461 MW pour 2014. En réponse à une précédente PNQ en date du 19 avril 2011, j’avais déclaré à la Chambre que les prévisions étaient de 450 MW et de 464 MW respectivement. À ce jour, la demande enregistrée est de 439 MW, soit en ligne avec les prévisions établies. La capacité de génération d’électricité du CEB pour 2013 et 2014 est de 565 MW.
De ces 447 MW et 461 MW, la Safety Margin est de 118 MW et de 104 MW respectivement. Il faut tenir compte de la soustraction de 60 MW pour les besoins de maintenance et de 37 MW en cas de panne. La répartition s’établit comme suit : St-Louis avec 25 MW pour les moteurs Pielstick et 34 autres MW ; Fort-George avec 40 MW pour les moteurs Sulzer et 87 autres MW ; la station de turbine à gaz de Nicolay avec 72 MW, Fort-Victoria (100 MW), les stations hydroélectriques (25 MW) et les IPPS (177) MW. Un moteur Sulzer tourne à régime réduit de 16 MW et subit des réparations jusqu’à la mi-décembre. Des Cracks ont été relevées sur un autre moteur Sulzer et des travaux s’échelonnent jusqu’à la fin de cette année. Les cinq moteurs de Saint-Louis opèrent à une capacité réduite de 40 %. Ces moteurs ne sont exploités que pendant une partie de la journée. Les turbines à gaz de Nicolay d’une capacité de 72 MW opèrent pendant 150 heures vu le coût élevé de Rs 14,83 par unité.
Sur la base des prévisions de la demande, le re-développement de la station thermique de Saint-Louis, les quatre nouveaux moteurs de 15 MW chacun devront être opérationnels vers fin 2015. CT Power Ltd avec sa capacité de 100 MW sera sur le Grid à partir de fin 2016, le parc éolien de Plaine-Sophie vers la fin de 2015, celui de Plaine-des-Roches vers la même période, la ferme photovoltaïque de Bambous à partir de janvier prochain et une série d’autres petits opérateurs avec une capacité de deux MW chacun au cours de l’année prochaine.
Le Long Term Energy Strategic Plan 2009 à 2025 prévoit un Energy Mix de 40 % pour le charbon, de 35 % pour les sources d’énergie renouvelables et de 25 % (détail inaudible) d’ici à 2025.
À ce stade, le Premier ministre adjoint fait état des difficultés pour l’exportation sur le réseau national de l’énergie électrique générée par des petits producteurs, soit un potentiel de 64 MW.
Beebeejaun : Pour ce qui est du Liquefied Natural Gas (MNG), des consultants d’Afrique du Sud entreprennent une étude de faisabilité pour les besoins de génération et de transport. Les conclusions de cette étude de faisabilité seront connues en avril de l’année prochaine. Toutefois, des équipements d’une capacité de 150 MW, actuellement en exploitation, pourront facilement faire le saut de l’huile lourde/charbon au LNG en cas de réalisation de ce projet.
Les autorités ne sont en présence d’aucune demande pour la mise à exécution de nouveaux projets dans la filière charbon/bagasse. CEL a soumis une demande pour opérer une centrale à charbon à partir de l’année prochaine avec la centralisation de la sucrerie de Deep-River/Beau-Champ. Pour ce qui est de CT Power Ltd, le CEB et les promoteurs du projet procèdent actuellement à un Updating du Power Purchase Agreement et d’autres accords relatifs. Cet exercice devra être complété vers la fin de cette année et la centrale thermique de Pointe-aux-Caves devra être opérationnelle en 2016.
Bérenger : I did not get all the figures the Deputy Prime Minister gave us. Si j’ai bien compris, la Peak Demand est de 440 MW en 2013 et de 461 MW en 2014. I tried to get the figures but it was not easy. La Safety Margin est calculée en tenant compte des 37 MW pour les pannes et les 60 MW pour les travaux de maintenance. Mais il y a également la Spinning Reserve de 10 %, qui entrait dans cette équation du CEB jusqu’à tout récemment. C’est une pratique internationale reconnue et appliquée dans ce domaine. Peut-il nous dire si cet élément de Spinning Reserve a été inclus lors de l’exercice et si non pourquoi ?
Beebeejaun : La Spinning Reserve est un chiffre arbitraire. Il peut varier de pays en pays (…) Spinning Reserve is never used…
Bérenger : Cette pratique était en vigueur à Maurice jusqu’à tout récemment. Il n’y a aucun doute à ce sujet. La Spinning Reserve est de 10 %.
Beebeejaun : I repeat it’s a book figure. It has never been practiced…
Bérenger : Puis-je avoir confirmation des marges de sécurité et nous verrons après avec les 10 % ?
Beebeejaun : Je répète, 447 MW en 2013 et 461 MW en 2014. La marge est donc de 118 MW et de 104 MW respectivement avec les 60 MW pour les entretiens et les 37 MW pour d’éventuelles pannes. Nous disposons d’une flexibilité…
Bérenger : Je maintiens que la déduction de la Spinning Reserve de 10 % fait partie de la pratique. Peut-il confirmer que dans la capacité totale de production du CEB se trouvent également les moteurs Pielstick et Sulzer de 68 MW et que ces moteurs sont vétustes et très dangereux créant une situation dangereuse avec des Outdated Engines en opération ?
Beebeejaun : The Pielstick will be decommissioned in two years’ time. Ces moteurs sont exploités de manière minimale. Je ne crois pas qu’il faut exagérer…
Bérenger : Pour les turbines à gaz, je crois avoir entendu le Premier ministre adjoint évoquer un coût de Rs 22 par kilowattheure comparé à Rs 4,60 pour le CEB et Rs 3 et quelque pour les IPPs. Peut-on avoir les chiffres pour les turbines à gaz et la confirmation que ces moteurs roulent pendant toute l’année ?
Beebeejaun : La capacité des turbines à gaz est de 74 MW. They are used up to a certain capacity. It is no different. 150 heures ou 200 heures. Cela varie. Il y a une époque où la facture était arrivée à Rs 400 millions.
Bérenger : En dépit de la controverse autour de la Spinning Reserve, le Premier ministre adjoint peut-il donner la garantie qu’il n’y aura pas de coupures généralisées d’électricité ou de Black-Out. Déjà, hier soir (jeudi), il y a eu des coupures d’électricité dans différentes régions de l’île ?
Beebeejaun : I can emphatically give the guarantee. Il n’y aura pas de coupures d’électricité. Les pannes, dont fait état le leader de l’opposition, sont dues à des réparations.
Bérenger : This has never happened. Quand il y a des réparations, la marge de sécurité entre en jeu pour éviter des coupures d’électricité. Je suis surpris de la réponse du Premier ministre adjoint…
Beebeejaun : It is not a question of capacity. It’s fault on the line and not a question of generation.
Une Remarque du PPS Abdullah Hossen à l’encontre du leader de l’opposition pousse le Speaker à un premier rappel à l’ordre.
Bérenger : Les nouveaux moteurs de Saint-Louis de 4×15 MW ne seront opérationnels qu’en 2015. Les procédures d’appels d’offres ont-elles été enclenchées ? Le CEB aura-t-il recours à des Emergency Procedures ?
Beebeejaun : No emergency procedures but the fast track. La principale difficulté se situe sur le plan de l’environnement. Nous faisons face à des difficultés avec des objections vocales des habitants du voisinage. Nous avons dû attendre un an pour obtenir le permis EIA.
Bérenger : Il a fait mention de la possibilité d’utiliser des moteurs en opération pour le projet de LNG. Les quatre nouveaux moteurs de 15 MW sont-ils de la même catégorie ?
Beebeejaun : Yes.
Bérenger : Nous apprenons que pour le projet de Liquefied Natural Gas, une étude de faisabilité a été commanditée. Nous sommes informés que ces nouveaux moteurs seront opérationnels en 2015. Devra-t-on conclure que le gouvernement a déjà le feu vert au projet de centrale thermique de CT Power Ltd.
Beebeejaun (après un échange de propos avec le Premier ministre) : Yes. Un honorable membre rappelait récemment que ce projet a pris six ans pour obtenir son permis EIA. Aussi longtemps que le projet de CT Power respecte les conditions imposées dans le permis EIA, il pourra aller de l’avant. Il y a la nécessité d’avoir « the best technology available. (Le Premier ministre adjoint sortant de ses gonds.) There is no ash deposit contrary to what is being said…
Bérenger : Pa kriye koumsa. Taler to gagn atak. To pe swiv Abou…
Beebeejaun : Vous avez oublié ce qui s’est passé avec CTDS. Deux semaines pour le permis EIA.
L’ambiance change du tout au tout au sein de l’hémicycle avec les parlementaires de la majorité soutenant vocalement Rashid Beebeejaun et ceux de l’opposition ripostant.
Assirvaden : Ki ti arive St-Aubin… ?
Beebeejaun : … There is no transport cost…
Bérenger : My worry is that we are at a turning point. There is need to take a decision for the next 50 years. The Prime Minister agrees with me. Liquefied Natural Gas is the future in terms of cost and environment. Nous apprenons que le CEB a commandité une étude de faisabilité. Mais si nous allons avec l’exploitation de la centrale à charbon de 100 MW de CT Power Ltd, nous allons nous lier pieds et mains pour 50 ans à venir. C’est inévitable. Il y aura d’autres centrales à charbon. The LNG project will be dead.
Bancs du GM : St Aubin ki ti arive…
Beebeejaun : Nous avons commandité un rapport. Le projet de Liquefied Natural Gas interviendra à l’horizon 2020. Il n’y aura aucun problème pour accommoder ce projet. CT Power will not hinder LNG.
Bérenger : Le gouvernement est-il d’accord avec moi qu’au lieu de confier au CEB la démarche pour cette étude de faisabilité, le gouvernement aurait dû en assumer la responsabilité. Le CEB se trouve en position de juge et partie car il produit de l’électricité. Pourquoi le gouvernement n’a pas assumé cette responsabilité ? Cette étude porte sur la génération d’électricité et le transport. Transport cost will impact on the Light Rail Transport. Et également le transport en général et le port avec les navires utilisant davantage du LNG. Pour le CEB et non le gouvernement ?
Beebeejaun : Les consultants soumettront le rapport au gouvernement par le truchement du CEB, Government will have the last word (…) Attendons le rapport.
Bérenger : Il semble n’avoir pas saisi la portée de la question. Time is of the essence. Il y a une décision stratégique cruciale à prendre pour les 50 prochaines années. Mais entre-temps, il y aura le projet de CT Power, les 4×15 MW de Saint-Louis et l’étude du CEB. Pour gagner du temps, au lieu d’études de faisabilité, de discussions interminables avec CT Power Ltd, pourquoi ne pas avoir recours à un appel d’offres avec des propositions pour le charbon, le charbon/bagasse et le LNG ? Le gouvernement prendra la décision sur la base des soumissions ?
Assirvaden : Benchmark ?
Beebeejaun : Cela s’est passé en 2012. Quel a été le résultat ? It was a bazaar. It makes no sense…
Bérenger : He is not getting my point. Allons-y pour un appel d’offres bien élaboré pour la génération de 50 à 100 MW que ce soit charbon, charbon/bagasse ou LNG ? It is not the same thing (comme en 2012)
Beebeejaun (d’un ton sec) : It smacks of the past. Doit-on revenir avec la formule du passé où il fallait également allouer des terres pour le projet…
La remarque du député Rajesh Bhagwan suscite des remous dans les rangs du gouvernement.
Bhagwan : Ekoute do foutour/Kapav Jeetah inn aste later laba…
Speaker : Honourable Bhagwan, address the Chair…
Bhagwan : Mo pena sase dan Barkly kouma twa…
Bancs du GM : Kapav ena lot zafer…
Bhagwan : Permettez-moi de revenir sur le projet de CT Power, qui se trouve dans ma circonscription. Le Premier ministre adjoint est-il au courant de « fake meetings » avec des participants importés d’autres régions qu’Albion et Pointe-aux-Sables pour soutenir le projet de CT Power Ltd. Derrière cette initiative est un dénommé Dulthummun. Cela crée des problèmes dans la région…
Speaker : I say no. No. Put a question not a statement…
Bhagwan : Est-il au courant de ces fausses réunions organisées par Dulthummun ?
Beebeejaun : J’ai visité à plusieurs reprises la région où sera exécuté le projet. Je dois dire qu’il n’y aura aucun problème. Les lobbies contre le projet de CT Power Ltd sont tellement puissants qu’ils ne veulent pas la centrale à Albion mais dans d’autres régions…
Assirvaden : Médine…
Speaker : Last question Honourable Leader of the Opposition.
Bérenger : Il y a la décision d’aller de l’avant avec le projet de CT Power. Peut-il révéler le coût du kilowattheure généré par CT Power comparativement à ceux du CEB et des IPPs ?
Beebeejaun : The price is not yet finalised. We must compare likes with likes. Aujourd’hui, la situation est différente…