La situation alarmante de l’eau, avec des stocks susceptibles de satisfaire la demande pour une soixantaine de jours seulement, a fait l’objet de la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition Paul Bérenger à la reprise des travaux parlementaires à la mi-journée. Le leader du MMM a profité de ces échanges avec le Premier ministre adjoint et ministre des Services publics Rashid Beebeejaun pour appuyer une demande initiale du leader du MSM et ex-VPM et ministre des Finances Pravind Jugnauth pour un gel de la mise en application de la majoration de 35 % des tarifs d’eau à partir de janvier prochain.
Paul Bérenger a soutenu que cette augmentation des tarifs d’eau devra être reportée jusqu’à un retour à la normale dans la fourniture d’eau à Maurice et la remise en place de la Non-Revenue Water Cell de la Central Water Authority. Il n’a pas manqué de soutenir que cette dernière démarche en vue de lutter contre les fuites conséquentes d’eau dans le système de la CWA constitue la priorité des priorités du nouveau président du conseil d’administration.
Intervenant à la fin de la PNQ, le Premier ministre adjoint n’a pas retenu cette demande de l’opposition en soulignant que la priorité déclarée des autorités dans la conjoncture demeure la réhabilitation du système de Mare-aux-Vacoas, compte tenu de son importance dans le réseau de distribution sur le plan national. Il a ajouté qu’il ne faut nullement occulter le fait que quelque 97 000 ménages, abonnés de la CWA, consommant moins de dix mètres cubes d’eau par mois, seront exemptés de cette révision à la hausse des tarifs à partir de janvier prochain.
Face aux assurances formulées par Rashid Beebeejaun, écartant toute possibilité de détournement de cours d’eau alimentant Mare-aux-Vacoas, le Whip de l’opposition Rajesh Bhagwan a réclamé l’institution d’une enquête indépendante pour confirmer des informations selon lesquelles des opérateurs dans le secteur du tourisme auraient effectivement détourné des cours d’eau, privant ce réservoir d’un apport considérable. Cette situation expliquerait le faible pourcentage d’eau capté par cet important réservoir.
Les échanges lors de la PNQ ont été émaillés par des protestations de l’opposition devant la tactique employée par le Premier ministre adjoint. Celui-ci s’est engagé à faire une déclaration de politique généralisée sur le secteur de l’eau alors que le leader de l’opposition n’a cessé de rappeler que les questions étaient spécifiques. Après de timides interventions au tout début, le Speaker Kailash Purryag a dû intervenir pour conseiller au DPM de garder ces détails pour répondre à des interpellations supplémentaires subséquentes. L’on notera qu’au tout début de la séance, le Premier ministre Navin Ramgoolam s’est permis d’apporter des corrections dans la partie initiale de la copie du PM adjoint, alors que leader de l’opposition procédait à l’énoncé de la PNQ.
Bérenger : Par rapport à la fourniture d’eau, le Premier ministre adjoint peut-il obtenir les informations suivantes de la Central Water Authority (CWA), notamment les dépenses effectuées depuis 2005 sur une base annuelle pour le remplacement des tuyaux ; si la Non Revenue Water Cell a été désactivée et si tel est le cas la date et les raisons de cette décision ; la date à laquelle le projet de transfert d’eau du réservoir de Mare-Longue à Mare-aux-Vacoas fut évoqué initialement ; si le pattern d’apport d’eau au réservoir de Mare-aux-Vacoas a connu des modifications, et dans l’affirmative, les raisons ; et si un exercice d’Expression of Interest a été lancé récemment en vue de permettre à des opérateurs privés de vendre de l’eau à la CWA ?
Priorité : remplacer les tuyaux vétustes
Beebeejaun : Le secteur de l’eau ne comprend pas que le remplacement des tuyaux vétustes sur le réseau national. Il comprend le programme de fourniture et de traitement d’eau. Nous devons voir le problème dans son ensemble, notamment ce qu’il était jusque-là, ce qu’il est et ce qu’il sera à l’avenir. Il est malheureux que le projet de Bagatelle Dam ait subi un retard considérable de quatre ans…
Speaker (interrompant le Premier ministre adjoint) : I think…
Bérenger : Probablement au lieu de répondre à la PNQ, il est en train de lire son discours lors des débats budgétaires prévu pour plus tard.
Le Premier ministre adjoint reprend le fil de sa réponse avec de nouvelles protestations du leader de l’opposition rappelant que la PNQ portait sur des sujets spécifiques.
Beebeejaun : Les dépenses encourues par la CWA de 2005 à ce jour sont de l’ordre de Rs 1,3 milliard, dont Rs 225 M en 2005/06, Rs 200 M en 2006/07, Rs 160 M en 2007/08, Rs 150 M en 2008/09 et Rs 200 M en 2010. En sus de cela, une enveloppe financière de Rs 500 M a été prévue pour ces mêmes travaux en 2012. Par contre, pour la période de 2000 à 2005, le précédent gouvernement avait consacré Rs 990 M à ces travaux.
En ce qui concerne la Non-Revenue Water Cell, la CWA avait initié une étude confiée à Severn-Trent. La Banque Européenne d’Investissements avait accordé un prêt de 20 M d’euros pour ce projet. Des experts français ont travaillé sur cet aspect pendant un an et demi. Le projet pilote ne devait pas donner les résultats escomptés en termes de réduction du pourcentage de fuites dans le réseau de distribution. De ce fait, le conseil d’administration de la CWA devait entériner la décision de désactiver la Non-Revenue Water Celle lors de sa réunion en août 2010. Le personnel de ce département a été redéployé dans d’autres secteurs de la CWA.
La priorité reste le remplacement des tuyaux vétustes sur le réseau national et les investissements sont estimés à quelque Rs 10 milliards. La fourniture d’eau à partir du système de Mare-aux-Vacoas est la plus affectée. Avec la mission officielle du Premier ministre à Singapour, nous avons sollicité l’expertise de ce pays pour essayer de résoudre le problème d’eau de manière soutenue. Deux experts sont affectés à la CWA à cet effet.
Le projet visant à transférer l’eau du réservoir de Mare-Longue à celui de Mare-aux-Vacoas pour atténuer la pénurie remonte à 2008. Initialement, il était question d’un volume de deux millions de mètres cubes. Une étude a prouvé qu’un volume de dix millions de mètres cubes de Mare-Longue à Mare-aux-Vacoas est possible.
Depuis décembre de l’année dernière, l’utilisation de l’eau de Mare-Longue à des fins d’irrigation a été discontinuée et cette eau est distribuée pour la consommation domestique. Le contrat des travaux a été alloué à la firme Sotravic pour un montant de Rs 82 M. Depuis le 12 octobre dernier, quelque 25 000 mètres cubes sont transférés quotidiennement de Mare-Longue au Treatment Plant de La Marie pour des besoins domestiques.
Budgets annuels en baisse
La capacité de remplissage de Mare-aux-Vacoas dépend dans une grande mesure de la pluviosité. Je voudrais faire ressortir que sur la question que l’eau alimentant ce réservoir est détournée de son cours normal, nous avons entrepris des inspections avec la coopération de différents départements concernés, et nous pouvons rassurer que tel n’est pas le cas.
Même chose en ce qui concerne des possibilités de fuites à Mare-aux-Vacoas. Nous avons sollicité le concours d’experts en 2010 pour des vérifications. La conclusion est qu’aucune fuite du réservoir de Mare-aux-Vacoas n’a été détectée. Il y a même eu une étude de l’IAEA, qui est arrivée à la même conclusion.
À ce stade, le DPM se met à citer des chiffres sur la hausse de la consommation d’eau, soulevant de nouvelles protestations du leader de l’opposition.
Bérenger : All this has nothing to do with the PNQ.
Beebeejaun : Au chapitre de la vente d’eau par des opérateurs privés à la CWA, il y a eu un exercice d’Expression of Interest. À la date de clôture, 23 demandes susceptibles d’être classées en quatre catégories ont été reçues. Ces demandes sont actuellement à l’étude à la CWA pour des décisions. Water supply problem is not new. What is new…
Le Premier ministre adjoint, qui s’apprête à se lancer dans de nouvelles explications de politique générale, est interrompu par le Speaker, qui a fait preuve de flexibilité jusqu’ici malgré les protestations de l’opposition sur la longueur de la réponse à la PNQ.
Speaker : I’ll request the Deputy Prime Minister to keep the details for the supplementary questions….
Beebeejaun : It is an opportunity…
Speaker : No. No. You can come with a statement at Statement Time…
Bhagwan : Gard pou to diskour plitar.
Devant ces protestations, le DPM n’a d’autre choix que de conclure sa réponse liminaire.
Bérenger : Incroyable. Les chiffres du Premier ministre adjoint quant aux budgets annuels pour le remplacement des tuyaux de 2005 à ce jour indiquent une tendance à la baisse. Il a aussi fait mention d’un prêt de la BEI pour un montant de 20 M d’euros. Peut-il révéler à la Chambre le pourcentage de ce prêt qui a été annulé par la BEI par la suite ?
Beebeejaun :… The problem…
Bérenger : Ma question est spécifique. Je veux savoir le montant du prêt qui a été annulé.
Des protestations se font entendre du côté des bancs du gouvernement avec des réactions de la part de l’opposition.
Speaker : Order ! Order !
Bérenger : Quel est le pourcentage du prêt annulé ?
Beebeejaun : I’ll provide the answer and explain why…
Bérenger : Peut-il révéler le budget alloué pour le remplacement des tuyaux pour l’exercice financier 2012 ?
Beebeejaun (avec un petit coup de pouce de son voisin Xavier-Luc Duval) : Rs 500 M. S’il y a lieu de compléter cette somme, le VPM et ministre des Finances a déjà fait part de sa disponibilité.
Bérenger : Pour ce qui est du prêt de 20 M d’euros…
Rashid Beebeejaun tente d’intervenir mais le leader de l’opposition lui lance qu’il ne lui cédera pas la parole car « I am on my feet ».
Speaker : Je fais un appel des deux côtés de la Chambre pour qu’il n’y ait pas de commentaires.
Bérenger : Dans une récente déclaration de presse, le nouveau président du conseil d’administration de la CWA a affirmé que la priorité des priorités dans la conjoncture est la réactivation de la Non-Revenue Water Cell dès janvier prochain…
Beebeejaun : I am not aware of what was said. Je dois faire ressortir que le prêt de 20 M euros devait être échelonné sur plusieurs années. Quatre millions d’euros ont été utilisés.
Bérenger : Sur 20 M d’euros, seuls quatre millions ont été utilisés et le reste de l’emprunt annulé par la BEI. C’est cela la vérité. Au chapitre du transfert d’eau de Mare-Longue à Mare-aux-Vacoas, j’ai entendu le Premier ministre adjoint dire que ce projet remonte à 2008. N’est-il pas vrai de dire qu’en 2007, la CWA est venue de l’avant avec ce projet et des documents d’appels d’offres, mais que le ministère a fait la sourde oreille à ce projet ?
Beebeejaun : J’ai donné des informations dans ma réponse. Nous nous sommes retrouvés en présence d’une meilleure alternative. Le projet est également tout autre avec un apport quotidien de 25 000 mètres cubes d’eau par jour. Avec la BEI c’était un prêt, pas un Grant.
Bérenger : We all know that it was a loan. Le ministère envisage-t-il d’autres projets de transfert d’eau du SAJ Dam, de La Ferme ou autres réservoirs ?
Le Premier ministre adjoint est de nouveau interrompu alors qu’il parle des délais accumulés dans la réalisation du Bagatelle Dam.
Bérenger : Ma question est simple. Y a-t-il d’autres projets de transfert d’eau dont le SAJ Dam ?
Beebeejaun : I don’t know of any SAJ Dam.
Bérenger : Zot pa kontan SAJ…
Sayed-Hossen : To ine dir sa pou fer Ti-Frer kontan…
Speaker : La question est simple.
Bérenger : Nous ne voyons pas de réponse venir du Premier ministre adjoint. En réponse à une interpellation supplémentaire de Françoise Labelle sur les Feeder Canals de Mare-aux-Vacoas, il avait soutenu que jusqu’à l’année dernière, l’apport était adéquat. Il avait promis des informations relatives pour ces cinq dernières années à des fins comparatives ?
Beebeejaun : Nous avons effectué des inspections sur les cours d’eau alimentant Mare-aux-Vacoas, et il n’y a aucun détournement d’eau. Je dois faire ressortir que le prêt de la BEI a été annulé en raison de l’absence de décision sur une majoration des tarifs d’eau.
Bérenger : Maintenant qu’il y a une décision, peut-on savoir si un nouvel accord a été signé avec la BEI ?
Beebeejaun : Not signed yet.
Les échanges se portent sur des amendements à être apportés à la loi suite à la décision de permettre à la CWA d’acheter de l’eau aux opérateurs privés. Rashid Beebeejaun confirme que des amendements sont actuellement à l’étude au State Law Office.
Bérenger : Les propositions soumises à la CWA comportent-elles des estimations des coûts de l’eau ?
Beebeejaun : C’est un exercice préliminaire. Certaines soumissions comprennent des chiffres. Évidemment, le coût est plus élevé.
Pravind Jugnauth interpelle le Premier ministre adjoint sur la non-utilisation de l’eau traitée à la station de St-Martin. Le député Joe Lesjongard revient à la charge sur la Non-Revenue Water Cell et la nécessité de réduire le taux de perdition sur le réseau de distribution.
Bhagwan : Le Premier ministre adjoint a tenté de rassurer à l’effet qu’il n’y a aucun détournement de cours d’eau alimentant le réservoir de Mare-aux-Vacoas. Mais est-il disposé à instituer une enquête indépendante pour revoir tout le problème ? Nous sommes en présence d’informations à l’effet que des opérateurs dans le secteur du tourisme ont procédé à des détournements de cours d’eau, privant Mare-aux-Vacoas d’un apport régulier ?
Beebeejaun : This has been checked. Je suis prêt à accompagner n’importe qui pour aller effectuer des contre-vérifications sur les lieux.
Uteem : Il est également question du fait que le stock d’eau disponible peut durer 62 jours. Qu’en sera-t-il après ?
Beebeejaun : The situation is of concern to everybody. N’empêche, il faut se rappeler que la situation était pire en 1999. Nous nous attendons à voir la population agir en toute responsabilité. Le Premier ministre a sollicité l’expertise de Singapour. Les experts singapouriens voulaient adopter une approche globale au problème de l’eau. Nous leur avons demandé d’accorder priorité aux problèmes de Mare-aux-Vacoas. C’est plus urgent.
Jugnauth : Je constate que le Premier ministre adjoint semble plus optimiste quant à l’arrivée des pluies d’été. Mais entre-temps, ne serait-il pas plus approprié de reporter à plus tard la mise en application des nouveaux tarifs d’eau, prévue pour janvier prochain ?
Beebeejaun : Puis-je rappeler que quand l’honorable membre occupait les fonctions de vice-Premier ministre et ministre des Finances, il poussait pour une révision des tarifs d’eau.
Les parlementaires de la majorité ne se privent pas pour applaudir et goguenarder Pravind Jugnauth.
Bérenger : Je reviens sur cette même proposition. Le gouvernement doit geler cette majoration des tarifs d’eau d’autant plus que le président du conseil d’administration de la CWA a fait de la réactivation de la Non-Revenue Water Cell sa priorité dès janvier. Le report de la hausse de 35 % des tarifs doit être maintenu jusqu’à un retour à la normale de la fourniture d’eau dans le pays ?
Beebeejaun : La réactivation de la Non-Revenue Water Cell n’est pas le problème… Mais il ne faut pas occulter le fait que 97 000 ménages consommant moins de 10 mètres cubes d’eau par mois sont exemptés de cette augmentation des tarifs.