Des échanges tendus ont eu lieu au sein de l’hémicycle entre le Speaker, Sooroojdev Phokeer, et le banc de l’opposition, lors de la Private Question Notice (PNQ) axée sur les aspects de “safety and security” du Métro express, ce lundi 24 février.

Le député de l’opposition, Patrick Assirvaden, a, à un certain moment, utilisé le mot « commission » envers le gouvernement. Ce qui a contrarié le Speaker. De ce fait, le président du Parti travailliste (PTr) s’est vu demander à plusieurs reprises de retirer ses propos.

« Je n’ai pas le droit de dire quoi que ce soit dans cette Chambre », a regretté Patrick Assirvaden contre un Speaker intraitable envers lui.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a également dû intervenir durant la PNQ afin de demander au député du PTr de retirer des allégations faites à son égard.

Le leader de l’opposition, Arvin Boolell, a demandé au ministre Ganoo de rendre public le rapport de l’audit concernant la sécurité routière.

« Je demande au ministre de soumettre le plan initial de 2012 du Métro express. Et de confirmer si une surélévation était prévue à la rue Vandermesh ». Pour lui, « soit le ministre donne de fausses informations, soit il essaie de cacher la vérité ».

Le député du MMM, Rajesh Bhagwan a, quant à lui, demandé à Alan Ganoo de « vacate his office » et a réclamé qu’une enquête indépendante sur la sécurité du métro soit initiée.

Concernant l’enquête sur l’accident mortel survenu au passage à niveau du croisement de Pope Hennessy/Barkly dans la soirée d’hier, Alan Ganoo a affirmé que le Train Captain a déjà donné sa version des faits aux enquêteurs. Le Control center du MEL a également confirmé à travers ses enregistrements vidéo que les feux de signalisation étaient aux rouges.

« Tous les Train Captains ont pour instruction de ralentir à toutes les intersections, soit à une vitesse de moins de 20 km\h », a affirmé Alan Ganoo.

Il a lancé un appel à l’opposition de « not to play politics » avec cet accident. « No one has to teach us any lesson », a-t-il lancé.

Dans les grandes lignes, le ministre s’est appuyé sur la teneur d’un communiqué de Metro-Express Limited au sujet des mesures de sécurité aux sept intersections du tracé du métro entre Rose-Hill et Port-Louis.

Retrouver plus de détails de la PNQ dans l’édition du Mauricien de ce lundi 24 févier.