Les réparties à l’Assemblée nationale lors de la Private Notice Question du leader de l’opposition Paul Bérenger sur le délicat sujet de l’homosexualité auront laissé sur leur faim ceux qui s’attendaient à des échanges affûtés. Les parlementaires ont assisté dans un silence religieux au jeu de questions/réponses entre le Premier ministre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger dans le sillage de la résolution votée récemment par la United Nations Human Rights Council portant sur les droits des homosexuels. Aucun d’entre eux n’a fait preuve d’excitation pour prendre le relais du leader de l’opposition, avec des interpellations supplémentaires, à l’adresse du Leader of the House. De ce fait, à peine un quart d’heure après le début des travaux, le Speaker Kailash Purryag n’a eu d’autre choix que de mettre un terme à la PNQ du jour. Il était 11 h 38 à la pendule quand la Prime Minister’s Question Time a été entamée, soit une bonne vingtaine de minutes à l’avance.
En substance, répondant aux interpellations supplémentaires de Paul Bérenger, le Premier ministre a soutenu qu’il serait actuellement prématuré de dresser la liste des textes de loi à être amendés pour traduire dans la réalité la résolution des Nations unies portant sur les droits des homosexuels. Il a confirmé l’intention du gouvernement de mettre sur pied un Select Committee de la Chambre en vue de se pencher sur les conclusions de l’étude confiée au United Nations Human Rights Committee sur la question. Les conclusions devraient être disponibles vers la fin de l’année.