Nando Bodha a annoncé au parlement ce mardi 2 juillet que les travaux du Victoria Urban Terminal à la gare Victoria débuteront à la fin du mois de juillet.

Pour le leader de l’opposition, qui lui a adressé la Private Notice Question (PNQ), ce projet est « l’exemple d’un mauvais planning » de la part du ministère de l’Infrastructures. Et ce, considérant que la mise en route du Métro express est annoncée pour septembre 2019.

« Nous sommes des planificateurs et non des « tirer plan » », a rétorqué Nando Bodha, qui a parlé d’un « choix audacieux pour le gouvernement ».

Xavier-Luc Duval a accusé le ministre d’avoir « mis à l’écart » les recommandations de l’Evaluation Office pour Rs 55 millions par an, privilégiant un bail de seulement Rs 5 millions, somme qui représente seulement un onzièmes.

Bénéfices sociaux.

Nando Bodha a soutenu que le projet, dans sa globalité, coûtera Rs 1,9 milliard. Dont Rs 350 M seront consacrées à la restauration de bâtiments classés comme héritages nationaux.

Selon lui, le projet comporte « beaucoup de bénéfices économiques » et permettra de créer des emplois. Mais aussi de générer du commerce et d’améliorer les infrastructures en général.

« Qui veut 1 000 de marchands ambulants dans la rue ? Nous leur donnons la possibilité d’être dans un centre commercial », a-t-il déclaré.

Le projet compterait également un impact social car permettant d’abriter quelque 1 000 marchands, de faire transiter 616 autobus (opérant sur 46 routes) et d’accueillir 100 000 passagers ainsi que 50 taxis opérant à la Gare Victoria.

60 ans.

Par ailleurs, le ministre Bodha a confirmé que le bail avec les promoteurs de la Victoria Station Ltd n’a pas été signé encore. Du fait que deux des partenaires sont des Non-Citizens. Des dérogations seront sollicitées auprès du Prime Minister’s Office.

Après consultations avec les autorités concernées et autres parties prenantes dans le cadre du projet d’Urban Terminal, le gouvernement a opté pour un modèle « that would go through a lease model, as in the cases of hotel, industrial and other scale projects ».

Le bail sera d’une durée de 60 ans et pourra être renouvelé selon les termes et conditions décidés par le gouvernement.