Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, et le député de l’opposition, Veda Balloomoody, ont eu beau relever les multiples carences au sein du milieu carcéral, le ministre de la Défense n’a nullement bronché.

« Le présent Commissaire des prisons accompli un bon travail », a estimé Anerood Jugnauth lors de la Private Notice Question de ce mardi 23 octobre, laquelle était accès sur la situation au sein des prisons.

Quid d’un cuisinier de la prison de Beau-Bassin, Ram Atwaroo, arrêté au début d’octobre avec Rs 215 000 de drogues par l’ADSU ? D’un hospital officer interpellé en septembre dans l’enceinte de la prison de Beau-Bassin avec une substances soupçonnée d’être de la drogue synthétique ?

Ou encore les divers noms de gardes-chiourmes cités dans le rapport de la Commission d’enquête sur la drogue qui, comme l’a relevé le leader de l’opposition, entache sévèrement le Commissaire des prisons, Vinod Appadoo ?

Qu’en est-il des gardes-chiourmes « arrêtés, la plupart pour trafic de drogue », a questionné le leader de l’opposition. Certains de ces suspects, a-t-il ajouté, « have been reinstated in prisons, la plupart dans des département de haute sécurité ».

Malgré tout, Anerood Jugnauth a campé sur sa position :

« The situation in prisons has improved considerably ».

Le ministre de la Défense a énuméré une liste de mesures prises ou en implantation au sein des prisons.

Ainsi, selon Anerood Jugnauth, toute personne entrant dans les prisons est soumise à une fouille corporelle. Les officiers sont « lectured » concernant la présence d’armes dans le milieu carcéral. Ceux postés dans les tours veillent également les alentours de la prison.

Les “legal advisors” sont soumis à une nouvelle procédure à leur entrée en prison. Depuis, « on a noté que leur visite ont considérablement diminué », a relevé le ministre de la Défense.

SAJ : Bien avant la publication du rapport de la Commission d’enquête sur la drogue, j’avais demandé au Commissaire des prisons de mettre en place une série de mesures pour controller les entrées dans les prisons, y compris celles des hommes de loi.

Le ministre de la Défense est, de plus, revenu sur les mesures pour la réhabilitation des prisonniers, dont des cours et des formations divers dispensés et des bourses offertes.

S’agissant du rapport de la Commissions d’enquête sur la drogue, Anerood Jugnauth a indiqué que des 87 recommandations préconisées, 37 ont déjà été enclenchées et 22 autres sont en voie d’être mises en oeuvre.

Cependant, le leader de l’opposition considère que le ministre de la Défense est « completely at odds » avec le rapport de la Commission d’enquête sur la drogue.

Au fil de ses questions, lesquelles sont souvent restées sans réponses — Anerood Jugnauth demandant de « come with specific questions » — Xavier-Luc Duval devait lancer  :

« I will ask the minister mentor if he had even read the report » de la Commission Lam Shang Leen?

Le cas Siddick Islam.

Le leader de l’opposition a également fait état du cas du détenu Siddick Islam, qui a déposé devant la commission en faisant de graves allégations contres un des officiers de la prison « who came under instruction of Commissioner of prison », a souligné Xavier-Luc Duval.

Selon le leader de l’opposition, à la suite de sa déposition, Siddick Islam aurait été « torturé » et « placé en isolement pour neuf mois ». Ce qui va à l’encontre des droits humains, a soutenu Xavier-Luc Duval, qui voulait savoir « what happened to the statement of Siddick Islam ? ».

SAJ : I have no information. Come with a specific question.

XLD : How come you say you are happy with the situation in prisons and not know about notorious Siddick Islam?

SAJ : If you decide to believe in Siddick Islam, I do not believe in him.

XLD : It’s not about believing or not ; it’s about going by the commission. Lam Shang Leen in his report asked for in-depth inquiry, in particular with what Siddick Islam has said. Is Minister Mentor going to stand behind the Commissioner of Prisons?

SAJ : A Task Force will enquire where names are mentionned in the report of inquiry.

Le leader de l’opposition a, en outre, voulu savoir si, comme le recommande la commission, le salaire des gardes-chiourmes sera augmenté. Le ministre de la Défense a alors ironisé :

« Le leader de l’opposition blame les officiers de prison mais au même moment demande qu’ils soient augmentés ».

Xavier-Luc Duval a insisté que sur le fait que le trafic de drogue se poursuit en prison. Comme Pravind Jugnauth la semaine dernière lors de la PNQ sur les drogues, Anerood Jugnauth a argué que « I had the courage to set-up a Commission of enquiry », contrairement au gouvernement précédent.

XLD : You have ordered a report but not read it.

D’autre part, le leader de l’opposition a questionné le ministre de la Défense sur le manque de sécurité à la prison de Beau-Bassin qui, selon lui, compte quelque 1 200 prisonniers.

XLD : Are you aware that blocks A and B have no fire certificate, no fire extinguishers?

SAJ : There has been no fire there so far.

XLD : What a shame!

Le leader de l’opposition a aussi relevé que, pour les 150 caméras de sécurité installées, un seul officier les inspecte, et ce « up to six hours a day ». Anerood Jugnauth a alors fait état du Safe City Project, ajoutant que « cameras are coming, they will be everywhere ».

Questionné par rapport à la recommandation concernant la mise en place d’un juge d’application des peines, le ministre de la Défense a déclaré que « we are not bound to abide to everything set in the report ».

Le député Baloomoody a, lui, demandé si les officiers de garde dans les tours contrôlaient effectivement les alentours des prisons 24h sur 24, et ce, particulièrement la nuit. Cela pour veiller à ce que des objets prohibés ne soient balancés dans la cour des pénitenciers. Mais pour Anerood Jugnauth, « there has been no pelting recently ».

Finalement, le leader de l’opposition a relevé le cas d’un garde-chiourme récemment recruté malgré la charge de double meurtre qui pesait sur lui. « That person was not recruited by Commissioner of Prison. When it was find out, actions were taken », a indiqué Anerood Jugnauth.