La grogne sur le plan politique, qui se manifeste à Rodrigues concernant les amendements au Local Government Bill, les zones d’ombre avec la nomination d’un Private Parliamentary Secretary en la personne de Christian Leopold pour Rodrigues et la controverse autour de l’introduction du kreol dans le cycle scolaire à Rodrigues à partir de janvier prochain, a fait l’objet de la Private Notice Question du jour à l’Assemblée nationale. Le ton adopté par le Premier ministre Navin Ramgoolam et le leader de l’opposition Paul Bérenger était loin d’être confrontationnel, compte tenu de la dimension délicate du dossier.
Le Premier ministre a de son côté répété plus d’une fois que « if it can’t be done, it won’t be done » en ce qui concerne les amendements au Local Government Bill en vue de créer un conseil municipal à Port-Mathurin et de nouveaux comités de village. Il s’en est tenu à la déclaration du ministre des Administrations régionales Hervé Aimée selon laquelle lors de l’adoption de ce texte de loi, le gouvernement présentera des amendements pour éliminer toute allusion à Rodrigues dans le Local Government Bill.
Néanmoins, sur la base des informations communiquées par le Commissaire de Police, le Premier ministre a récusé la thèse de tension et d’instabilité politiques à Rodrigues. Il devait concéder que des protestations sont perceptibles dans l’île. Paul Bérenger pour sa part a fait un véritable plaidoyer en faveur d’une politique de gel et de trêve dans la conjoncture quant aux changements envisagés, compte tenu du fait que le mandat de l’Assemblée régionale de Rodrigues arrivera à échéance dans moins d’un mois, au plus tard à la fin de l’année. Navin Ramgoolam a soutenu qu’il serait préférable que toute la question des amendements et de changements soit abordée avec la nouvelle majorité à l’Assemblée régionale de Rodrigues après les prochaines consultations populaires.
Bérenger : Par rapport à la situation qui prévaut à Rodrigues, le Premier ministre peut-il informer la Chambre s’il a été averti par le Commissaire de Police au sujet du mécontentement et de la tension grandissants à Rodrigues, vu que la Rodrigues Regional Assembly n’avait pas été consultée au préalable sur le projet de conseil municipal de Port-Mathurin et de création de comités de village ? Il y a encore la nomination d’un Private Parliamentary Secretary et la contestation de la décision d’introduire le kreol dans le secteur de l’éducation à Rodrigues à partir de janvier 2012.
Ramgoolam : Le Commissaire de Police m’a informé que l’OPR avait organisé une marche pacifique regroupant quelque 250 personnes le samedi 29 octobre pour protester contre l’introduction du kreol morisien dans le système d’éducation à Rodrigues en raison de la contradiction avec la spécificité de la culture rodriguaise et contre les dispositions du Local Government Bill par rapport aux pouvoirs de l’Assemblée régionale.
Le samedi 5 novembre, le Front patriotique rodriguais a organisé une manifestation avec une cinquantaine de participants sur les mêmes lignes susmentionnées. I have to state that it is not correct to say that there has not been any consultation with the Rodrigues Regional Assembly in regard to the setting up of a Port Mathurin Town Council and of Village Committees as provided for in the Local Government Bill.
Dois-je souligner que mon collègue le ministre des Collectivités locales, qui occupait également le portefeuille de Rodrigues, avait eu une première session de travail sur la question lors d’une visite dans l’île du 6 au 9 mars de l’année dernière pour étudier la possibilité d’y introduire les Administrations régionales. Il a eu des consultations avec différents Stakeholders, dont Christian Leopold, Nicolas Von Mally, Robert Speville, Alex Nancy, Serge Clair, Johnson Roussety, Gaëtan Jhabeemisar, Franceau Grandcourt, Wilmode Edouard, Alain Tolbize. So there was widespread consultations.
En sus de cela, le ministre des Administrations régionales a tenu une réunion à Maurice le jeudi 23 juin avec les représentants du conseil exécutif de l’Assemblée régionale, dont le Chef Commissaire. Le principal point à l’agenda était la création du Rodrigues Town Council de Port-Mathurin.
On the same day, a letter was addressed to the Island Chief Executive to confirm the gist of the discussions that had taken place on that day bearing on a policy orientation aimed at the creation of the Rodrigues Town Council of Port Mathurin. In a letter dated 01 July 2011 addressed to the Ministry of Fisheries and Rodrigues, the Chief Commissioner of Rodrigues has stated that the Executive Council has decided that “the decision for setting up any status for Port Mathurin and other villages in Rodrigues will be taken by the Rodrigues Regional Assembly in due course” ». Encore une preuve qu’il y a eu des consultations.
Le Local Government Bill a été présenté en première lecture à l’Assemblée nationale le mardi 18 octobre en vue de recueillir les commentaires et les observations des membres de l’Assemblée nationale et de ceux de l’Assemblée régionale à Rodrigues. Au cours de ces trois dernières semaines, nous sommes en présence de plusieurs représentations.
Now that the objections of the Rodrigues Regional Assembly to the proposed clauses of the Bill in relation to the RRA have become clear, we propose to make amendments to the Bill at Committee Stage to remove the said provisions. In fact, the Honourable Minister of Local Government has already made a statement to the Press to that effect last month.
Pour ce qui est de la nomination du PPS, je ne suis en présence d’aucun mécontentement. La nomination de Christian Léopold a été faite par le président de la République sur ma recommandation. The legal basis for the appointment of Christian Leopold is no different from that of the nine other Parliamentary Private Secretaries in respect of whose appointments there are yearly budgetary provisions. I should, however mention that Honourable Leopold is required to report to the Honourable Minister for Rodrigues and Fisheries and not to the Prime Minister as in other cases. I should like to stress the fact that the appointment of Honourable Leopold as Parliamentary Private Secretary in no way infringes the Rodrigues Regional Assembly Act.
Le leader de l’opposition notera que le budget de l’Assemblée régionale de Rodrigues est approuvé par le conseil des ministres et qu’il y a un ministère de Rodrigues. Le PPS Léopold traite avec le ministre de Rodrigues et devra représenter un apport considérable sur « how government and the Rodrigues Regional Assembly policies are perceived amongst the public in Rodrigues and indeed in Mauritius, especially in the area of fisheries ». Cela devra aider considérablement à la formulation de la politique du gouvernement, que ce soit dans le domaine de la pêche et autres secteurs pertinents au développement de Rodrigues.
Venons-en à l’introduction du kreol en Standard I dans les écoles à partir de janvier de l’année prochaine. Des consultations se sont déroulées depuis août 2010. Rodrigues était représentée par des officiels de la Rodrigues Education Commission lors du forum national à Maurice le 20 août de l’année dernière.
It should be pointed out that the Akademi Kreol Morisien which was set up to look into all aspects related to the introduction of Kreol Morisien in schools comprises a representative of the Rodrigues Education Commission. Des séances de travail ont eu lieu le 27 octobre 2010, le 10 novembre 2010, le 16 décembre 2010 et le 19 octobre 2011.
En janvier dernier, un survey a été entrepris sur le plan national en vue de déterminer le nombre d’élèves optant pour apprendre le kreol en Standard I dès janvier prochain. 384 parents, soit 51 % de ceux admis en Standard I, ont choisi le kreol morisien. Des 83 instituteurs initiés à l’enseignement du kreol, 13 sont de Rodrigues.
Les principales étapes pour l’introduction du kreol morisien, de l’orthographe à la grammaire en passant par le curriculum, ont été complétées. It should be pointed out that the most important aspect is for the Standard I child to start familiarizing himself with the written and spoken aspects of the language. During elaboration of the curriculum, the phonetic and lexical variants specific to Rodrigues which had been identified so far have been taken on board. However, there have been additional requests for further consultations with Rodriguan stakeholders and these consultations will take place next week.
Vu le caractère dynamique du curriculum, des exercices de revue sont prévus et les représentants de la Rodrigues Education Commission ont été invités à y participer. Une séance de travail est prévue à cet effet le mois prochain.
After completion of this exercise, the Mauritius Institute of Education will finalise the materials and workbooks for Standard I which would take into account the specificity of Rodrigues. Thereafter a delegation comprising representatives of the Ministry of Education, the Akademi Kreol Morisien and the MIE will proceed to Rodrigues for a consultative workshop by the first week of December. Un communiqué a été émis en vue de demander aux parties intéressées à Rodrigues de se faire enregistrer pour leurs contributions au curriculum.
En conclusion, je voudrais saisir cette occasion en vue de dissiper des doutes quant aux véritables intentions du gouvernement concernant l’autonomie. Nous ne voulons nullement miner l’autonomie de Rodrigues. On the contrary, my Government is doing everything to ensure the modernization of Rodrigues and ensure its sustainable development for the well-being of all its inhabitants while respecting the specificities of the island. I wish to reassure the House that Government will continue to take all necessary steps to ensure the full integration of Rodrigues within the Republic of Mauritius.
Bérenger : Dans sa réponse, le Premier ministre a contesté le fait que Rodrigues est affectée par des « widespread tensions ». Pour la première fois toutefois, les trois principales forces politiques, des organisations citoyennes et l’Assemblée régionale de Rodrigues se retrouvent sur la même longueur d’onde et contestent unanimement des dispositions du Local Government Bill par rapport à Rodrigues. N’est-ce pas là une situation à être prise au sérieux ?
Ramgoolam : My information is that not everybody is opposed to everything. Certes, il y a un mécontentement. Il y a eu des consultations tous azimuts. Now they have said what they have to say. Nous avons tenu en ligne de compte ces observations et nous allons agir subséquemment. Nous avons prévu de proposer des amendements lors de l’adoption de ce texte de loi. Bérenger : Lors de l’adoption du Rodrigues Regional Assembly Act de 2002, nous avions pris le soin d’adopter certaines dispositions, dont des références à la Constitution selon lesquelles aucune mesure affectant l’autonomie à Rodrigues ne peut être effectuée en passant outre à l’Assemblée régionale de Rodrigues. Il y a la section 75 E  de la Constitution, qui fait obligation à la « concurrence » de l’Assemblée régionale de Rodrigues à cet effet. Le Premier ministre peut-il confirmer que le gouvernement a recherché cette « concurrence » de l’Assemblée régionale de Rodrigues. Si tel n’est pas le cas, il y a eu violation de cette disposition de la Constitution ?
Ramgoolam : Il y a cette lettre en date de juillet dernier et adressée au ministère de Rodrigues selon laquelle l’Assemblée régionale de Rodrigues sera appelée à se prononcer sur ces propositions. Il y a eu des consultations avec cette instance régionale. If they don’t agree, we will leave it as it is.
Bérenger : Nous ne parlons pas de consultations. Nous parlons de « concurrence » selon la loi. The concurrence of the Rodrigues Regional Assembly should have been obtained. Il n’y a pas à sortir de là.
Ramgoolam : Il y a eu des consultations. Nous allons venir avec des amendements…
Bérenger : Concurrence should have been obtained when the bill was prepared. C’est notre contention. Nous apprenons que le gouvernement viendra avec des amendements lors de l’examen en comité du texte de loi. Le ministre des Administrations régionales a déclaré que toutes les allusions à Rodrigues dans le nouveau Local Government Bill seront éliminées. Est-ce la position du gouvernement ? Le gouvernement est-il disposé à faire circuler au préalable ces amendements ?
Ramgoolam : C’est notre décision. Des amendements sont prévus. If they don’t wish, we will leave it as it is.
Bérenger : Le Premier ministre peut-il révéler s’il y a eu un échange de correspondance entre le gouvernement et l’Assemblée régionale de Rodrigues au sujet de la nomination du nouveau PPS ? Un document faisant état des attributions du PPS ?
Ramgoolam : Il n’y a pas eu de consultations. La nomination du PPS relève de mes prérogatives de Premier ministre. Comme je l’ai dit, Christian Léopold a été nommé PPS avec un mandat spécifique pour la Pêche et Rodrigues. Contrairement aux autres PPS, il ne répond de moi directement mais du ministre de Rodrigues. Dois-je souligner que le PPS Léopold siège à l’Assemblée nationale depuis bientôt onze ans.
Bérenger : Je suis sûr que le PPS Léopold accomplira la tâche qui lui est confiée. Nullement mon intention de remettre en question la capacité du PPS. Mais le véritable problème avec Rodrigues autonome est qu’il y a aujourd’hui les pouvoirs de l’Assemblée régionale, le PPS et le ministre de Rodrigues et encore le pouvoir central. Le Premier ministre ne croit-il pas que cette situation mérite une réflexion approfondie ?
Le Premier ministre fait état de la capacité de Christian Léopold à aborder le problème des pêcheurs à Rodrigues. La suite des explications est noyée dans des commentaires venant d’autres parlementaires.
En ce qui concerne le volet de l’introduction du kreol morisien dans les écoles à Rodrigues, le leader de l’opposition propose que l’échéance de janvier 2012 soit repoussée. Le Premier ministre est d’avis qu’il ne faut pas donner l’impression de vouloir laisser Rodrigues à la traîne, d’autant qu’il est envisagé d’introduire le kreol à l’Assemblée nationale. Il a rappelé que l’introduction effective du kreol en Standard I interviendrait vers mars de l’année prochaine car il y aura une période d’adaptation pour le « bridging of the gap ».