Il est revenu au ministre Mentor de répondre ce mardi à la PNQ axée sur la force policière, notamment sur les conditions de travail des policiers, les équipements à leur disposition et leur formation. Fidèle à lui-même, SAJ a renvoyé la majorité des questions de Xavier Duval à l’adresse du commissaire de Police.

D’emblée Sir Anerood Jugnauth s’est réjouit du fait que la force policière est depuis janvier 2017, syndiquée. “Une bonne chose pour les policiers qui disposent d’une plateforme pour s’exprimer désormais, et que je respecte”, a-t-il fait ressortir. Expliquant que s’il rencontre le Commissaire de police presque quotidiennement, dans la mesure du possible, le ministre ministre Mentor a fait comprendre, il ne lui donne aucune directive quant au management de la force policière. A ce stade a répondu SAJ, le syndicat des policiers a soulevés, notamment les d’une réunion avec le management le 24 novembre dernier, 18 points de griefs et d’insatisfactions des policiers. Le même jour, le syndicat a été informé que plusieurs de ces revendications étaient déjà en cours de traitement. Il annonce que pour l’année 2017-2018, en vue de renforcer la capacité de réponse de la force policière dans tous les cas de figures, l’Etat a déboursé Rs 304.5M pour l’achat de véhicules et d’équipements. Dans le sillage, parallèlement la force policière a fait l’acquisition de 46 nouveaux 4×4 et de 26 motocyclettes de 650cc.
Dans un proche avenir, affirme SAJ, les policiers en ligne de front recevront des équipements de sécurité personnelle dernier cri, dont des bâtons d’extension, des menottes, des torches etc.

S’agissant de la formation des placiers, il ressort que c’est un processus continu.

A une question additionnelle du leader de l’opposition concernant les exercice de promotions et le fait que de nombreux policiers, avec pour certains, plus de 25 ans de service qui restent sur la touche, SAJ a souligné que cette question relève du commissaire de Police. Il confie néanmoins que dans les prochains jours, 50 policiers seront promus. A quoi Xavier Duval a fait ressortir que “ce n’est pas d’une cinquantaine de policiers restés sur la touche dont on parle, mais au moins d’un millier”.

Concernant le harcèlement sur leur lieu de travail dont seraient victimes plusieurs membres de la force policière, le ministre Mentor a indiqué que le CP lui a fait comprendre que de tels cas n’ont jamais été mis en évidence par aucune des deux syndicats de la force policière

Quant à les policières qui doivent agir comme sentinelle devant la porte de certains ministres qui exigent uniquement des policières, SAJ a indiqué que les posters sont en cours de préparation et qu’il est nécessaire que ces personnes aient un peu de patience.
Pour ce qui est des conditions hygiéniques sur les lieux de travail, avec la présence de punaises et rats mis en évidence dans les doléances des policiers, il est ressorti que cette issue est en cours de traitement.