Le ministre mentor et ministre de la Défense, Anerood Jugnauth, sera interrogé par le leader de l’opposition sur le projet Safe City ce mardi à travers une Private Notice Question (PNQ).

Pour rappel, l’installation de 4 300 caméras CCTV dans quelque 2 000 endroits spécifiques progresse. « D’ici décembre, le projet Safe City sera une réalité « , avait annoncé le chef du gouvernement le 5 mai à l’occasion de l’inauguration d’un nouveau poste de police à Camp Diable.

Cette PNQ intervient un jour après que le géant américain, Google, a annoncé qu’il coupait les ponts avec la compagnie de téléphonie chinoise, Huawei, partenaire de la mise en place du Safe City Project à Maurice.

Le leader de l’opposition souhaiterai, en outre, connaître plus précisément les endroits où sont et seront installées les caméras, sur quels serveurs les images seront-elles sauvegardées et où sont situés lesdits serveurs.

Xavier Duval questionnera si ce projet a été exempté du Provisions of the Data Protection Act, sous la section 44. Et, si tel est le cas, quand cette décision a-t-elle été entérinée.

Les interrogations porteront également sur les caméras qui auraient été volées et vandalisées, ainsi que le nombre d’arrestation qui auraient suivi.

Compagnies étatiques.

Le Premier ministre Pravind Jugnauth se trouve, lui, en déplacement à New York, devant participer mercredi, lors de l’Assemblée générale des Nations unies, à la motion sur l’avis consultatif émis par la Cour internationale de justice en faveur des Chagossiens.

De fait, le numéro 2 du gouvernement, Ivan Collendavelloo, s’attèlera à répondre aux interpellations adressées à Pravind Jugnauth. Les “Parliamentary Questions” (PQs) d’aujourd’hui devraient passer en revue la situation des compagnies d’État, notamment du côté d’Air Mauritius, de la MBC, du CEB ou encore de la SBM.

Par ailleurs, plusieurs projets de loi – dont le Disciplinary Bodies (Health Sector) (Miscellaneous Provisions) Bill, le United Nations (Financial Prohibitions, Arms Embargo and Travel Ban) Sanctions Bill et le Anti-Money Laundering and Combatting the Financing of Terrorism and Proliferation (Miscellaneous Provisions) Bill – seront également débattus ce mardi à l’Assemblée nationale.