Philippe Sababady

Inonder d’une verdure envoûtante
Cette île vierge, attrayante, échouée
A la lisière d’un océan tropical.
Ensoleiller ses plages caressées
Par des vagues voluptueuses.
Magie figée en un somptueux décor.

Luxuriantes, orgueilleuses
Ses montagnes ivres de leur charme
Projettent une élégance-sortilège
Ornent l’horizon des cimes altières
Ses nuages irisés chevauchent
Après des aurores couleurs surréelles

Extraire son peuple métissé
De l’abîme d’ignorance, lui injecter
De l’enthousiasme, de l’humanisme
Mettre en exergue son magnétisme
L’habiller d ‘une parure édénique
Gageure d’un mécène paysagiste

Métamorphoser cette île pittoresque
En un havre de délices, de sérénité
La parfumer d’un encens philosophique
Où chaque homme loue son créateur
Où chaque femme chante sa foi librement
Evidence d’une touche mystique

Arrosée de larmes des esclaves
Cette île pétrie de sangs mêlés
Où les langues se conjuguent au pluriel
Emerge une élite talentueuse, distinguée
Intelligentsia d’une société tissée
Enivrée de riches cultures

Unanime cette ardeur, cette vision
Cette ascension vers l’apothéose
Feu inextinguible d’un idéal prestigieux
Les penseurs creusent le cosmos
Recherche d’une manne spirituelle
Sève vitale à la croissance de l’homme

Raviver cette flamme patriotique
L’alimenter d’une ferveur indéfectible
Cultiver, chérir, partager
Des valeurs humaines imputrescibles
Empreintes d’un peuple assagi
Abreuvé à la source de la magnificence

Irradier son âme, son coeur
De dynamisme, d’altruisme,
Se dépouiller de son orgueil, de son égoïsme
Panser les blessures raciales
Morales, mentales, sentimentales
Sacerdoce de tout vrai citoyen

Construire un avenir sublime
Sur les colonnes de justice
Ancrées dans l’amour de son frère
Soif des coeurs torturés, meurtris
La noblesse fleurit le parcours épineux
Des investigateurs de la sagesse

Embellir, ennoblir son île natale
L’élever sur le pavois de l’excellence
Exalter sa liberté, ses prouesses
Son brassage de diverses ethnies
Poème-prière, chorale silencieuse
Des coeurs joyeux, reconnaissants.