Le gardien des horizons a beaucoup à dire. Cet être mythique auquel la poétesse Catherine Boudet donne la parole dans son dernier recueil paru dans la collection Poètes des cinq continents, chez L’Harmattan, souffle ses complaintes et émerveillements à travers trois séries de poèmes regroupés sous le terme de sangam. L’auteure puise ici son inspiration dans les mythes réunis de la Lémurie et du Kumari Kandam comme dans  l’observation affûtée, mais distanciée, de la vie politique et sociale des pays où elle vit, en l’occurrence Maurice, l’île d’adoption, ou La Réunion, la terre natale.