Le président du Comité Olympique Mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, a tenu un point de presse mercredi à Port-Louis pour faire ressortir que l’assemblée générale élective de l’instance a été annulée jusqu’aux amendements du Sports Act. Une décision prise mardi dernier lors d’une réunion du comité et qui ne manquera pas de faire couler beaucoup d’encre.
Cependant, le président du Comité Olympique Mauricien n’est pas passé par quatre chemins pour dire les dangers qui guettent le mouvement sportif mauricien après la feuille de route émis par le Comité International Olympique. «Les prochaines élections auront lieu uniquement si des amendements sont apportés au Sports Act comme requis par le Comité International Olympique (CIO) et l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA). Je tiens à souligner que pour l’élection des membres exécutifs, les candidats devront être délégués à nouveau par leur fédération une fois que la nouvelle date sera fixée, alors que pour l’élection pour les athlètes, les résultats seront conservés», souligne l’homme fort du COM.
Ce dernier a estimé qu’il n’a aucune intention d’aller à l’encontre des décisions et le garde fou mis en place par l’instance suprême du sport mondial dans le cadre de l’organisation de la prochaine assemblée générale élective du COM dont les contours ont été couchés noir sur blanc sur la feuille de route. «Nous n’irons jamais à l’encontre du CIO. Nous souhaitons de ce fait  travailler main dans la main avec le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) afin de trouver une solution. Il faut impérativement qu’on le fasse», a soutenu PHTV lors de son point de presse. Il est à noter que le CIO a accordé au MJS un délai de six mois pour ainsi finaliser et adopter les amendements qui doivent être apportés au Sports Act.
Pas sans conséquence
Dans la foulée, le président du COM devait expliquer qu’une éventuelle suspension du comité mauricien ne sera pas sans conséquence. «Si le COM est suspendu, toutes les fédérations nationales seront suspendues dans la foulée. Il faudra donc se poser la question :qui seront les grands perdants d’une telle sanction? Bien évidemment les sportifs. Aucun athlète ne sera autorisé à prendre part à des évènements internationaux et ce sera très malheureux pour eux», indique-t-il. Si cela s’avère  vrai, Maurice devra alors faire une croix sur des compétitions comme les Jeux Olympiques, les Jeux du Commonwealth, les Championnats d’Afrique ou encore les Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI).
Quand à la nouvelle demande en cours Surprême de la Fédération mauricienne de triathlon (FMT) et de son secrétaire Alain St Louis, pour que la tenue des élections se fasse au plus vite a été contestée par le COM. «J’ai juré un contre-affidavit à cet effet. Tenir ses élections maintenant serait aller à l’encontre de la feuille de route du CIO», a-t-il conclu sur ce chapitre de l’assemblée générale élective du COM..
Par ailleurs, il est à noter que Stephane Buckland, représentant des sportifs masculin au sein du COM a été choisi pour représenter Maurice à la commission des athlètes de l’ACNOA, prévue pour les 3 et 4 mai prochain à Dakar (Sénégal). Philippe Hao Thyn Voon a aussi fait ressortir que Karen Foo Kune agira comme chef de mission au Youth Olympic Games l’année prochaine à Nanjing en Chine. Richard Papie, sera pour sa part chef de mission pour les Jeux du Commonwealth 2014 à Glasgow (Écosse, 23 juillet-3 août). L’Olympic Day Run en collaboration avec Orange se tiendra par ailleurs le 23 juin prochain.