« Dan vie caraye ki ena bon lasauce ». Ce vieil adage typiquement mauricien pourrait s’adapter à merveille à Bulsara tant le vieux briscard de Ramapatee Gujadhur a éclaboussé de toute sa classe la dernière édition de la Barbé Cup après avoir remporté la Duchesse l’an dernier. Du haut de ses huit ans, ce fils de Silvano continue à démontrer, preuve s’il en faut, qu’il sait répondre présent dans les grands rendez-vous. Il bénéficiera maintenant du repos du guerrier avant de tenter de s’attaquer à un triplé classique, sa prochaine grande échéance n’étant autre que le Ruban Bleu en septembre prochain.
Il était dit que cette deuxième classique de la saison serait de haute facture avec la présence de plusieurs unités de valeur, One Cool Dude, Bulsara, Polar Royale et Love Struck étant les noms les plus cités pour succéder à Polar Bound, le lauréat 2014. Si Love Struck et One Cool Dude s’élançèrent correctement de leurs stalles, Polar Royale versa, lui, sur sa gauche à l’ouverture des boîtes et gêna la mise en route de Bulsara, Abington et Reim à son extérieur. Derreck David se montra, dans la foulée, si préoccupé par une position à la corde qu’il en oublia la présence de Captain Firth qui dut être repris à son intérieur. Avec les déboires de Reim au départ, Albert Mooney ne se posa pas de question pour occuper la position tête et corde devant Love Struck qui conserva l’avantage de la corde par rapport à One Cool Dude. Jean-Roland Boutanive demanda cependant un effort à sa monture qui parvint à rejoindre le meneur aux abords du Tombeau Malartic. Polar Royale était cinquième, suivi de Captain Firth, Abington et Bulsara.
Daniel Moor oublia très vite toute tentative de réduire le train quand Reim fit sentir sa présence en descente avant de lancer le sprint peu après la route. C’est à ce moment précis que Polar Royale et One Cool Dude furent sollicités, tout comme Bulsara qui était lancé par Jeanot Bardottier en queue de peloton. Polar Royale abusa de la largeur de la piste dans le dernier virage, ce qui força One Cool Dude un peu plus en épaisseur tandis que Bulsara contournait, lui, tout le peloton. Albert Mooney et Reim furent très vite hors-course tandis que Love Struck se manifestait à la corde. Ce furent toutefois Polar Royale et One Cool Dude qui focalisaient les regards quand ils se présentèrent dans la ligne droite. Bulsara était aussi dans le coup mais Bardottier dut s’employer pour le rééquilibrer. Alors que Lerena et David étaient à la lutte, Bulsara trouva son momentum à l’extérieur et s’envola vers la victoire dans les derniers 50m sous la monte énergique de Jeanot Bardottier. Le favori dut, lui, se contenter du premier accessit devant Polar Royale.
Ce nouveau succès de Bulsara est synonyme de cinquième épreuve principale remportée par Ramapatee Gujadhur et offre par la même occasion le doublé classique à son entraîneur qui avait déjà triomphé avec Silver Bluff dans la Duchesse cette année. Quand on sait que Kremlin Captain s’est également adjugé le championnat des 4-ans avant même la tenue de la dernière manche, on constate à quel point la casaque bleu électrique a presque tout écrasé sur son passage en ce début de saison. One Cool Dude n’a pourtant pas à rougir de sa défaite puisqu’il a été beaten by a better horse on the day alors que Brandon Lerena doit bien se demander ce qu’il doit bien pouvoir faire pour remporter une victoire classique après avoir de nouveau échouer à la deuxième place. La satisfaction ne peut aussi qu’être de mise pour Polar Royale qui s’est bien défendu en si bonne compagnie.
Ce 13e acte a été dans l’ensemble l’affaire de l’entraînement Gujadhur qui s’est offert son premier quadruple de la saison grâce à l’incontournable Jeanot Bardottier (17 victoires au compteur) qui prend les commandes du championnat des jockeys avec maintenant deux victoires d’avance sur Brandon Lerena qui a fait chou blanc samedi dernier. Ramapatee Gujadhur caracole toujours en tête du côté des entraîneurs avec à présent Rs 4 969 500 de stakesmoney dans les caisses après cette journée mémorable.