L’accident de la route survenu à Pointe-aux-Sables samedi, faisant plus de 20 blessés, a provoqué un élan de colère chez des habitants. Ces derniers estiment que les autobus couvrant cette région s’engagent tous les jours dans un véritable rallye.
« Les autobus assurant la ligne de Pointe-aux-Sables roulent à vive allure, mettant en danger les passagers ainsi que les autres usagers de la route. Ce problème dure depuis un bon moment. Et samedi, les conséquences auraient pu être bien plus graves », s’insurge un groupe d’habitants de la région après l’accident spectaculaire de ce week-end. Pour des raisons devant encore être déterminées par l’enquête policière en cours, deux autobus de Triolet Bus Service ont été victimes d’une collision frontale dans les parages de Terasson, à Pointe-aux-Sables. Alors que les policiers de la localité venaient à peine de recueillir les premiers éléments dans le cadre de l’enquête samedi après-midi, les passagers et les habitants mettaient déjà en cause l’excès de vitesse. Les occupants de l’autobus ayant quitté Port-Louis pour se rendre à Pointe-aux-Sables ont en effet été quasiment unanimes à dire que le véhicule « ti pe rapé ». Fort heureusement, malgré le nombre élevé de blessés, aucun n’est en danger de mort. Malgré tout, l’état des véhicules laissaient craindre le pire, estiment les premiers habitants arrivés sur les lieux. Depuis, ils affirment être toujours sous le choc. « N’importe qui pouvait se trouver dans un de ces autobus. Notre sécurité est en jeu. Nous demandons aux responsables des compagnies de transports engagées dans cette région de faire preuve de compréhension. Des directives doivent être données aux chauffeurs pour qu’ils arrêtent ce ‘rallye’ sur nos routes ! » réclament des habitants.