Dans le but d’éveiller la conscience collective, la plateforme citoyenne réunissant les Forces vives de Pointe-aux-Sables et d’Albion rencontrera les habitants de Kensington (Pointe-aux-Sables) ce soir. Ils entendent conscientiser les habitants sur les risques de santé et de pollution liés à l’installation d’une centrale à charbon de 110 MW/h dans la région de Pointe-aux-Caves.
C’est à 19 h 30 ce soir que se tiendra la réunion d’information et de mobilisation. Les organisateurs espèrent à travers cet exercice conscientiser les habitants sur les éventuels dangers de la présence d’une centrale à Charbon dans cette région. « Ces derniers ne semblent pas du tout informés de la situation », disent-ils. C’est pourquoi un travail de proximité et d’information est nécessaire, principalement sur le risque de pollution, qui accélérera la dégradation de l’environnement et affectera la santé des habitants.
Le projet CT Power, une centrale à charbon devant produire 110 MW/h, doit être concrétisé à Pointe-aux-Caves, à 400 mètres de Kensington. Selon les membres de la plateforme citoyenne, Kensington abriterait quelque 400 familles. « Si jamais ce projet se concrétise, ces familles seront les premières à en faire les frais », avaient soutenu les membres de la plateforme la semaine dernière lors d’un point de presse au Centre social Marie Reine de la Paix à Port-Louis. L’attribution d’une Environment Impact Assessment (EIA) License inquiète les membres de la plateforme, qui s’interroge sur les conditions dans lesquelles elle a été délivrée. « Le projet va à l’encontre de la politique Maurice Île Durable (MID) du gouvernement », soutiennent les forces vives. Déplorant « le laxisme des autorités et la mauvaise volonté politique », la plateforme se penche actuellement sur des solutions en vue de freiner le projet. Elle bénéficie du soutien d’experts et de scientifiques qui seront présents ce soir pour informer les habitants des dangers d’une centrale à charbon. Une pétition circule également sur le web actuellement.