Presqu’un mois après avoir étalé leurs griefs dans la presse et après avoir eu une première rencontre avec le conseiller du ministre de la Pêche, Mathieu Laclé, quelques 70 pêcheurs de la région de Mahebourg  sont toujours dans l’attente. Les roches jetées dans la mer par des dizaines de camions, en bordure de la chaussée pour consolider la route avant l’entrée de Pointe d’Esny à hauteur de l’hôtel Preskil, seraient de trop  et renderaient l’eau sale et trouble. Les pêcheurs de la région se sentent lésés puisque c’est dans les environs qu’ils vont récolter leurs appâts. Leur porte-parole, Alain Lamarque attend toujours une rencontre  promise avec les députés de la région.
Contacté au téléphone hier après-midi, un cadre de la Road Development Authority (RDA) a concédé que le visuel du lieu était bizarre mais il a souligné qu’après avoir terminé la réparation, un « landscaping operation » aura lieu pour redonner son cachet à ce lieu où embarque les passagers pour l’île aux Aigrettes. Notre interlocuteur soutient également qu’une rencontre aura lieu, d’ici la semaine prochaine, pour rassurer les pêcheurs.