Véritable stupeur dans la région de Pointe d’Esny avec le viol, lundi soir, d’une touriste tchèque. C’est la troisième agression sexuelle recensée dans cette région depuis 2002, la première étant celle de Sandra O’Reilly, victime d’un double viol séparé. La deuxième remonte à août 2008. Une Française âgée de 15 ans a été violée dans un bungalow à Blue-Bay par Christopher Perrine, alors âgé de 23 ans, habitant de La Tour Knoenig/Pointe-aux-Sables. Les parents de cette dernière étant absents au moment des faits, le violeur aurait prétendu vouloir se servir des toilettes. Or, avant que l’adolescente ‘ait pu réagir, il l’a bousculée avant de l’entraîner dans une chambre pour abuser d’elle.
Le dernier cas en date est celui de la touriste de nationalité tchèque qui a vu ses vacances se transformer en cauchemar. Les faits se sont déroulés lundi vers 21h. La victime de 35 ans séjournait dans un bungalow à Pointe d’Esny avec ses parents depuis le 23 octobre dernier. Elle se trouvait sur la plage lorsqu’elle a été la proie d’Ashil Figaro, 21 ans, et Shakil Gaffar, 26 ans, tous deux habitants Mahébourg.
Dans leur déposition, ces derniers, dont Shakil Gaffar, connu des services de police pour vol, ont expliqué qu’ils voulaient « kass enn poz ». Ils ont traîné de force la présumée victime jusqu’à une pirogue amarrée avant d’abuser d’elle. C’est en ne voyant pas revenir sa fille que sa mère, âgée de 69 ans, a donné l’alerte. Elle a expliqué aux policiers du poste de Blue-Bay qu’elles étaient toutes deux sur la plage mais que sa fille n’était pas rentrée depuis.
Une opération visant à retrouver la victime a été dès lors enclenchée. Les policiers ont aperçu les deux hommes qui revenaient du centre de ski nautique en direction de l’hôtel Blue Lagoon. Questionnés quant à leur présence et s’ils n’avaient pas aperçu la touriste, ils ont répondu : « Nou finn vinn nazé la. Mé nou pé alé, nou pé gagn fré. »
En poursuivant leurs recherches, les limiers du poste de Blue-Bay sont finalement tombés sur la touriste, nue et en larmes. Une ambulance a été mandée sur les lieux pour que la victime puisse être transportée en clinique. C’est sur la base de renseignements obtenus que les officiers de la Central Investigation Division de Mahébourg sont remontés vers les malfrats.
Plus tôt dans la journée, une déposition avait été enregistrée au poste de police de Blue-Bay pour attentat à la pudeur. Les mêmes présumés agresseurs avaient pourchassé une trentenaire française, mais cette dernière a pu leur échapper. Elle s’est réfugiée dans une propriété privée avant de donner l’alerte.
Les deux malfrats ont participé à une reconstitution des faits durant la semaine. Ils sont maintenus en cellule policière. La victime est quant à elle toujours sous observation.