1’22”66 pour une entrée en matière. C’est le chrono réalisé par Polar Royale. Ce qui le situe à moins d’une demi-seconde du record du parcours. Du coup, les adversaires sont avertis que ce cheval n’est pas venu pour faire dans la dentelle cette saison. Du coup, Rousset et Derreck David ouvraient leur compteur.
Avant la course, on appréhendait le fait que Ryder Cup se retrouverait seul en tête. Du côté de Rousset, on savait qu’il ne fallait pas laisser le champ libre au représentant de Shailesh Ramdin, qui bondit littéralement de sa stalle pour prendre la direction des opérations.
Derreck David réagit promptement pour placer sa monture dans son sillage. Il dut toutefois compter avec François Bernardus, qui voulut aussi se placer proche du meneur.
Les premiers 400m furent courus à une allure modérée. Notre chronomètre affichait 25”63, ce qui était une indication claire et nette que le meneur faisait tout pour réduire la course à un sprint. Ice Axe et Emerald Approach étaient pourtant nettement distancés.
Si le tempo monta dans la descente, Derreck David prit conscience qu’il ne pouvait laisser Ryder Cup faire à sa guise. Du coup, il décida de lancer les hostilités à 600m de l’arrivée. Dans un premier temps, Ryder Cup essaya de lui résister, mais s’avoua vaincu avant l’entrée de la ligne droite.
Polar Royale continua sur le même rythme, tandis que François Bernardus atteignit son plein régime à mi-ligne droite. Toutefois, si l’éventuel vainqueur était déjà hors d’atteinte, il parvint à accrocher la deuxième place.
À noter que le dernier kilomètre de la course fut bouclé en 57”03, les 800m en 46”03, les 600m en 34”89 et les 400 derniers mètres en 24”50. Polar Royale a, lui, réalisé un meilleur chrono dans toutes les sections que nous avons mentionnées.