La Fédération des managers des collèges privés est très contrariée en cette fin de trimestre par deux situations : d’une part les réactions négatives que suscite la nouvelle formule d’inspection des collèges, et qui a été préconisée dans le rapport sur la restructuration de la PSSA, et, de l’autre, la lenteur des autorités à mettre en pratique les recommandations du dernier rapport du PRB pour leur secteur.
Les dirigeants de cette fédération font remarquer que la recommandation – l’évaluation des infrastructures/ facilités pédagogiques et récréatives des collèges confiée à l’avenir aux écoles et non à l’organisme de contrôle – figurant dans le document “Rethinking and strategizing PSSA’s corportare & internal policies and actions”,  n’émanent pas d’un individu mais d’un comité de travail comprenant les représentants des divers secteurs du secondaire privé. De ce fait, selon eux, il s’agit d’une « proposition qui a été mûrement réfléchie » et discutée. « Ce rapport a été avalisé par le board de la PSSA et il n’y a aucune raison que des officiers de la PSSA contestent cette décision », réplique  Tejnarain Chumroo, porte-parole de la fédération.  Selon ce dernier, le comité ayant redigé le rapport a fait cette recommandation dans l’esprit d’une nouvelle approche qui, dit-il, « est nécessaire » dans le partenariat entre la PSSA et les collèges. Cette autoévaluation ne risque-t-elle pas de donner lieu à quelques pratiques malhonnêtes par des responsables de collège, qui sont très hésitants à investir pour l’amélioration du niveau de leur établissement ? « Il y a eu une mauvaise interprétation de cette recommandation », affirme le porte-parole de la fédération. « Les collèges feront cette évaluation en fonction d’une liste de critères fixés par la PSSA et cet organisme pourra en même temps faire des “checks at random” en cas de doutes. »  
Mais ce qui provoque davantage la colère des dirigeants de la Fédération des managers en cette fin de deuxième trimestre, c’est le peu d’empressement  du ministère à passer à l’action s’agissant des recommandations contenues dans le dernier rapport du Pay Research Bureau (PRB) alors que le prochain rapport doit être publié l’an prochain. Les managers citent certaines questions spécifiques qui requièrent  l’autorisation du ministère de l’Éducation afin que la PSSA puisse activer le processus. À titre d’exemple, la  création de trois postes, à savoir Senior Educator, IT Technician et Gateman, ainsi que la révision des “schemes of duties” et des appelations de poste pour le personnel administratif des collèges. « Lot rapor PRB pe vini depi trwa ans nanryen pa finn bouze konsernan rekomandasion dernye rapor », dit avec une certaine irritation Tejnarain Chumroo. À ce sujet,  la fédération fait une virulente sortie contre le ministre Vasant Bunwaree, en particulier pour ce qu’elle qualifie de l’« indifférence » de ce dernier  envers le secondaire privé. Le porte-parole de la fédération ne passe pas par quatre chemins pour dire au ministre de l’Éducation de démissionner : « Il y a une série d’issues qui sont pending depuis plusieurs années. Que Bunwaree s’en aille s’il ne peut gérer les affaires de l’Éducation. Partez, Mr le ministre ! ».
Des membres de l’exécutif de cette fédération comptent déballer tous leurs griefs lors de cette réunion prévue aujourd’hui avec la direction de la PSSA. Par ailleurs, lors de la réunion mensuelle du board de la PSSA – qui s’est tenue hier après-midi –, il a été plutôt question des affaires courantes de cet organisme.