Dans le cadre de la National Policing Strategic Framework, la police mauricienne a lancé hier la première édition de son Police Journal. Le Deputy Commissioner of Police, Mario Nobin, et l’Editorial Committee ont ainsi présenté cette production 100% policière, dont les principaux objectifs sont de créer une véritable plateforme au sein même de la police afin de soutenir le partage d’expériences, et d’être « the voice and mirror » des forces de l’ordre.
Distribuée gratuitement à ceux faisant partie de la force policière, cette publication sera aussi disponible à partir de demain sur le site internet police.gov.mu. L’ouvrage, qui sortira sur une base trimestrielle, est rédigé par un Editorial Committee composé de policiers eux-mêmes. Dans les 23 pages de cette première édition, le Police Journal présente les dernières nouvelles à propos du service, les innovations, les actes les plus héroïques des policiers, les dernières promotions, les activités sociales ou encore les changement législatifs. L’initiative des Casernes centrales de mettre en oeuvre cet outil de communication tombe sous le National Policing Strategic Framework lancé en 2010 et, plus précisément, sous l’item « Achieving a Human Rights Compliant Organisation ». À cet effet, un Professional Standards Departement (PSD) a d’ailleurs vu le jour le 24 février dernier, en vue de maintenir le niveau de qualité et d’efficacité dans l’organisation policière.
Dans son message spécial pour le Police Journal, le Commissaire de Police Dhun Iswar Rampersad résume parfaitement la situation : « One of the initiatives under PSD is the production of the ‘Police Journal’, a quartely publication to some extent intended to be the voice and mirror of the Police. For us, this journal is a milestone and stands as an effective tool for communication within the service. » Au cours de la conférence de presse tenue hier matin aux Casernes centrales pour présenter cette publication, le Deputy Commissioner of Police Mario Nobin a expliqué de son côté que « le Police Journal sera une plateforme pour raffermir les liens au sein de la force policière ». « Cela cadre parfaitement avec notre vision qui est : With you, making Mauritius safer », a-t-il ajouté.