Bilal Ramkissoon, membre de la Special Mobile Force (SMF) et souvent aperçu aux côtés de Navin Ramgoolam, a été transféré à la Western Division de La Gaulette. Ce développement fait suite à l’enquête qu’a initiée le CCID sur les agissements de ce dernier. Le policier a été convoqué ce vendredi aux Casernes centrales pour être interrogé.

Bilal Ramkissoon, 25 ans, est fréquemment vu avec le leader du Parti Travailliste (PTr) lors de ses sorties publiques, lui qui exercerait comme garde rapproché.

Or, les Casernes centrales n’ont jamais donné l’autorisation à cet habitant de la capitale de travailler comme garde du corps privé. D’autant plus que l’ex-Premier ministre dispose déjà de deux membres de la Very Important Person Supporting Unit (VIPSU) qui assurent sa sécurité.

Le service de renseignements, le National Security Service (NSS), avait soumis un rapport au commissaire de police (CP) Mario Nobin sur le policier depuis longtemps. Or, il n’y a eu aucune sanction contre le policier.

Ce n’est que cette semaine que la hiérarchie aux Police Headquarters a décidé d’agir en donnant des instructions au CCID pour entreprendre une enquête. Selon nos renseignements, ce développement est intervenu suite à un congrès du PTr dimanche à Triolet, où, une fois de plus, Bilal Ramkissoon, habillé en civil, a été aperçu aux côtés de Navin Ramgoolam, l’aidant à se frayer un chemin jusqu’au podium et le raccompagnant après jusqu’à sa voiture.

Le CCID devra déterminer si le policier a enfreint les règlements du Human Resources Management Manual du Service civil, s’il a reçu une rémunération pour ce travail et tentera de connaître le but derrière ses déplacements aux côtés de Navin Ramgoolam. Selon le manuel, « aucun policier n’a le droit de participer à des activités politiques ».

Le règlement stipule clairement : « An officer shall not hold office in any political organisation or take any active or prominent part in any political organisation. »

Du côté des Casernes centrales, certains policiers évoquent une politique de deux poids deux mesures en faisant référence à l’ASP Luchun, qui avait assisté à une réunion du comité central du MSM. Ce dernier a été transféré du Passport and Immigration Office à la Special Supporting Unit.

Cependant, une source aux Casernes centrales avance que l’ASP Luchun a avoué sa participation à cette réunion, tandis que le policier Bilal Ramkissoon n’a pas encore donné des explications sur sa présence aux sorties publiques de Navin Ramgoolam. Selon nos renseignements, la convocation du policier au CCID n’est pas prévue dans l’immédiat.