Le Premier ministre adjoint et ministre du Tourisme et des Communications externes, Xavier-Luc Duval, a été la cible d’une violente charge du Mouvement Patriotique (MP) lors d’une conférence de presse hier après-midi. Réagissant aux propos du leader du PMSD sur les factures de ses dîners payés par la MTPA – dans lesquels le ministre du Tourisme avait traité de « lèche-bottes » les animateurs du MP, Alan Ganoo affirme que « la réaction de XLD frise l’arrogance du pouvoir ». « Nous n’avons aucune leçon de moralité politique à prendre de Xavier Duval », dit-il.
Dès le coup d’envoi de la conférence de presse, hier après-midi au salon mairal de la municipalité de Port-Louis, Alan Ganoo a pris la défense de son secrétaire général Joe Lesjongard en s’attaquant de manière frontale au leader des bleus et ministre du Tourisme. Joe Lesjongard a distribué les photocopies des notes d’hôtel controversées à la presse tout en dénonçant que celles-ci avaient été payées par la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA). « Nous devons rétablir les faits. Joe Lesjongard a fait ces dénonciations sur une question de transparence et de bonne gouvernance. Il est absolument faux de venir dire que ces dénonciations sont sélectives. Demain si nous sommes en possession d’autres infos de ce genre concernant d’autres ministres nous aurons la même réaction que dans ce cas précis », a d’abord fait comprendre Alan Ganoo avant de faire une virulente sortie contre Xavier-Luc Duval.
« La réaction du ministre du Tourisme est violente et excessive. Nous avons pris connaissance des propos du leader du PMSD. La réaction de XLD frise l’arrogance du pouvoir. Au niveau du Mouvement Patriotique, nous n’avons aucune leçon de moralité politique à prendre de XLD . Pour nous cette page est définitivement tournée, mais si à l’avenir nous avons des informations sur ce genre de pratiques nous allons les dénoncer », a déclaré avec force Alan Ganoo.
Le président du MP a également souhaité remettre les pendules à l’heure concernant la récente visite du vice-Premier ministre et ministre du Logement et des Terres, Showkutally Soodhun, à Cité Bon Dieu, en compagnie des membres du MP dont Alan Ganoo lui-même. Dans les milieux du PMSD, l’on avait avancé que cette démarche constituait une nouvelle provocation à l’égard des bleus. « Il y a eu plusieurs critiques et procès d’intention. Cette visite avait été même interprétée comme étant un rapprochement politique. Mais je dois préciser que cela fait huit ans que je m’occupe du dossier de Cité Bon Dieu et que cette visite a été programmée il y a deux mois à l’issue d’une rencontre au bureau du ministre Soodhun comprenant une délégation des habitants et moi-même. Donc cette affaire n’a aucune connexion avec la polémique des banderoles du PMSD ou encore les dépenses de Xavier-Luc Duval que nous avons dénoncées. Le combat contre la pauvreté doit transcender les partis politiques. Nous n’avons rien à nous reprocher », soutient Alan Ganoo.
Dans un autre ordre d’idées, Alan Ganoo a déclaré que le MP accueille favorablement le projet de réforme du Nine-Year Schooling mais que toutefois une commission de l’Éducation, présidée par Lysie Ribot, a été mise sur pied au sein du mouvement pour une analyse en profondeur de certains points du projet. De son côté, Jean-Claude Barbier s’est attardé sur le sort des pêcheurs de Port-Louis dans le cadre du projet d’extension des travaux portuaires. Il réclame ainsi une compensation individuelle de Rs 300 000 pour les pêcheurs compte tenu du fait que « ces derniers n’ont jamais fait partie du projet ».