À 24 heures de la démission officielle du président de la République sir Anerood Jugnauth en vue du Remake 2000 de l’alliance MMM/MSM, les premières défections au sein du Parti travailliste ont été amorcées. À ce stade, force est de constater que ces départs ne menacent nullement de remettre en cause le rapport des forces au niveau de l’Assemblée nationale.
En effet, le conseiller municipal rouge de Port-Louis et ancien lord-maire adjoint Eshan Joomun a été un des premiers à confirmer qu’il prenait ses distances du Parti travailliste pour adhérer au MSM. Il devait entamer ce matin les procédures nécessaires pour soumettre sa lettre de démission au secrétaire général du Labour Lormus Bundhoo, et également pour informer le Chief Executive Officer de la municipalité de Port-Louis de son nouveau positionnement politique au sein du conseil municipal.
D’autre part, l’autre défection des rangs du Ptr devrait intervenir au niveau du conseil de district de Rivière-Noire. Le vice-président de ce conseil de district a laissé entendre à ses proches qu’il aurait déjà pris contact avec le leadership du MSM au Sun Trust pour ce changement de loyauté politique.
Dans les milieux autorisés au Sun Trust, l’on se félicite de ces premières démissions du Parti travailliste et de ce mouvement vers le MSM en ajoutant que « le plus important et le plus conséquent avec pour effet de mettre en minorité le gouvernement de Navin Ramgoolam est encore à venir ». Mais ces sources n’ont pas voulu en dire davantage sur cette opération de débauchage politique actuellement en cours.