Finalement, tout est rentré dans l’ordre : les partenaires de l’alliance au pouvoir feront route ensemble jusqu’aux prochaines élections. Mais la crise qui les a secoués a tenu en haleine la population. Une éventuelle cassure était évoquée et les vraies priorités ont été délaissées. Un scénario auquel le pays doit encore s’attendre car les politiciens ne rechignent pas à imposer leur mauvais cinéma. C’est pourtant à ce niveau que bizin sanzman !
Pendant plusieurs jours, le pays est resté suspendu aux lèvres de nos politiciens, en raison du différend qui opposait les deux partenaires de l’alliance au pouvoir. Une fois de plus, la population aura été le dindon de la farce, obligée d’assister au piètre feuilleton offert par la classe politique. Le feu qui couvait sous la cendre rouge et bleu s’est rapidement éteint après un tête à tête, sans doute musclé, entre Xavier-Luc Duval et Navin Ramgoolam. Par le truchement de communiqués, le pays a appris que tout va très bien entre les partenaires de l’alliance gouvernementale. De l’autre côté de la barrière, le Remake 2000 a estimé qu’il pouvait se passer du PMSD alors qu’il était prêt à accueillir ce parti à bras ouverts.