Showkutally Soodhun, ancien vice-Premier ministre et ministre du Logement, qui a dû soumettre sa démission en raison de propos relevant de la sédition, a brillé par son absence, hier soir, à un rassemblement à Phoenix. En effet, il était annoncé comme invité d’honneur à une réunion politique au Noor Hall, à Phoenix, en vue de commenter la situation politique avec sa démission. Mais, en fin de compte, le président du MSM, qui avait été annoncé comme démissionnaire de l’Assemblée nationale, aurait rentré tout simplement dans les rangs.
Showkutally Soodhun a préféré rester chez lui au lieu de venir s’enflammer sur une estrade avec une banderole portant un slogan “Humiliation envers nou communauté”. Il a laissé le soin à ceux, qui se présentent comment faisant partie de son entourage politique, de s’en prendre frontalement au leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, dans la dernière affaire en date axée sur un enregistrement compromettant, qui fait l’objet d’une enquête au pénal par le Central CID. Les différents intervenants ont tour à tour dénoncé le fait que « Soodhun n’est qu’une victime dans la conjoncture politique ».
Ils étaient plus d’une centaine à s’être déplacés au Noor Hall hier, dans l’espoir d’entendre les explications de Showkutally Soodhun quant à son avenir politique. L’attente a été longue et vaine. C’est finalement Farad Dowlut, le maire de Vacoas-Phoenix ainsi que Haroon Durbass et d’autres partisans qui se sont adressés à l’assistance. Des tracts portant sur les réalisations de Soodhun au Logement ont également été distribués à l’issue de la réunion.