À la rentrée parlementaire, le MMM consolidera sa présence au parlement avec l’arrivée de Danielle Selvon, qui siégeait comme indépendante depuis sa démission du MSM. L’adhésion de cette dernière ainsi que celle de Sheila Bunwaree ont été validées par le bureau politique du MMM hier après-midi.
Le nombre de députés du MMM au parlement passera désormais à sept. Le groupe parlementaire mauve est actuellement composé de Paul Bérenger, Rajesh Bhagwan, Reza Uteem, Veda Baloomoody, Aadil Ameer Meea et Franco Quirin, auquel s’ajoutera désormais Danielle Selvon, dont l’admission a déjà été approuvée par la régionale de la circonscription No 6 à Grand-Baie/Poudre-d’Or avant d’être entérinée par le comité central et le bureau politique du MMM. Sheila Bunwaree est pour sa part passée par la régionale de Beau-Bassin.
Dans une déclaration au Mauricien ce matin, Danielle Selvon soutient avoir quitté le MSM « sur un désaccord fondamental » en 2015. « Sir Anerood Jugnauth m’avait appelée et avait souhaité que je redemande ma réintégration au sein de ce parti. J’étais membre du MSM par conviction, croyant dans la capacité de SAJ de redresser le pays et j’avais travaillé au sein du “Remake” avec deux premiers ministrables, Paul Bérenger et lui, comme en 2000-2005. L’Alliance Lepep n’a pas tenu ses promesses électorales de miracle économique. Si je veux continuer à servir le pays et à aider à le sauver, je n’ai pas d’autre choix que d’intégrer un MMM qui a sauvé Maurice en 1982 et durant la période 2000-2005 », a-t-elle expliqué. Elle ajoute : « Je respecte toujours mes adversaires politiques, qu’ils soient au gouvernement ou dans l’opposition, tout en critiquant l’action gouvernementale. Quant au choix de circonscription, je serai candidate là où le MMM m’enverra. Pour l’instant, je soutiendrai publiquement la candidature de Nita Jaddoo à l’élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes. »
Quant à l’adhésion de Sheila Bunwaree au MMM, c’est, dit-elle, « l’aboutissement d’une analyse intellectuelle ». Elle souligne : « Le rôle de l’intellectuel ne peut se limiter aux murs de l’Université. Il doit s’étendre dans l’arène politique. Il doit non seulement pouvoir se prononcer sur les grands enjeux de la société, mais également passer à l’action. »
Dans le cadre de ses préparatifs en vue de présenter 60 candidats lors des prochaines élections générales, le MMM continue à renforcer sa présence féminine. Outre les femmes déjà présentes dans l’équipe dirigeante et les deux dernières recrues, Arianne Cavalot de l’Estrac apportera son soutien au parti au niveau de la communication et devrait officiellement y adhérer dans un proche avenir.
Au chapitre de l’élection partielle, le MMM a réuni hier les activistes de la circonscription No 18 à la municipalité de Quatre-Bornes. « Ce fut une excellente régionale à laquelle Ajay Gunness et moi avions participé. Elle augure bien la suite de la campagne et la victoire de Nita Juddoo », a soutenu Rajesh Bhagwan. L’équipe du MMM occupe déjà le terrain. La candidate du MMM, Nita Juddoo, les membres de la régionale, dont les nouveaux adhérents Jean-François Leckning et Gassen Pavaday, sont déjà sur le terrain depuis plusieurs semaines.