Le comité central du MMM a opté pour l’organisation d’une assemblée des délégués à Belle-Rose le 1er mai prochain. C’est ce qu’a annoncé le leader du MMM à l’issue de la réunion du comité central tenue dans la salle du conseil de la municipalité de Rose-Hill samedi après-midi. Paul Bérenger a annoncé par la même occasion que les membres du comité central ont adopté à l’unanimité la décision de ne pas tenir de meeting conjoint dans le cadre du Remake et de ne pas organiser de meeting en solo non plus à la suite d’un débat complet. Il a observé qu’aucune décision n’a été prise concernant l’avenir du Remake.
Paul Bérenger a précisé que l’assemblée des délégués permettra de transmettre des informations aux délégués. Il devait ajouter qu’entretemps « beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts ». À la suite de cette réunion, il s’est adressé aux nombreux militants, dont ceux qui avaient manifesté à la rue Ambrose jeudi dernier, rassemblés devant la municipalité, brandissant drapeaux et pancartes pour dire que « Nou avek toi Paul ». Le leader du MMM a soutenu qu’une alliance avec le Ptr n’est pas d’actualité et que le MMM est prêt s’il le fallait à aller seul aux élections, ce qui a été très applaudi par les militants. Par ailleurs, le bureau politique du MMM se rencontrera à nouveau le mardi.
S’adressant à la presse en fin de matinée, Paul Bérenger a affirmé avoir eu une réunion très positive avec le Premier ministre Navin Ramgoolam jeudi. Selon lui, il ne reste que quelques points à finaliser dont le seuil à partir duquel un parti ou une alliance de partis serait qualifié(e) pour avoir droit à des candidats selon le système proportionnel. Le Premier ministre a proposé le seuil de 10 %. « J’ai été agréablement surpris que le Premier ministre sur ce point soit très à l’écoute du pays et ait pris note des opinions émises ». Il a dit que le cas spécial de Rodrigues a également été abordé. Ce dernier point sera évoqué lors des consultations entre le Premier ministre et les dirigeants de l’Organisation du Peuple de Rodrigues et du Mouvement Rodriguais.
Paul Bérenger a affirmé qu’il a été convenu que le Premier ministre donnera des directives au Parquet pour que le travail commence sur la préparation d’un texte de loi. Il faudra alors attendre le 5 mai, date fixée pour la soumission des propositions. Paul Bérenger a affirmé qu’il souhaite que le texte de loi soit finalisé très vite avant cette date et avant la rentrée parlementaire. « Il n’y a aucune raison pour que nous ne terminions pas les discussions et finalisions les choses concernant la réforme électorale », a dit le leader du MMM.
Paul Bérenger a aussi rappelé que les discussions ont été engagées sur le projet de réforme constitutionnelle en vue de la création d’une Deuxième République. À ce propos, le leader de l’opposition a rappelé que le MMM a toujours été en faveur d’une Deuxième République. Pour lui, c’est un sujet fondamental qui concerne la réforme de l’État. Cependant, a-t-il précisé, la priorité des priorités est la réforme électorale dont les discussions devraient être terminées avant la rentrée parlementaire.
Pour Paul Bérenger, la Deuxième République ne concerne pas seulement un meilleur équilibre entre le pouvoir du Président et du Premier ministre, mais concerne également un approfondissement de la démocratie en général c’est-à-dire une meilleure protection constitutionnelle de la liberté d’expression, l’octroi de plus de pouvoirs à la commission électorale, la présentation d’une loi sur le financement des partis. Elle doit également donner un nouveau départ à la lutte contre la corruption avec la création d’une nouvelle institution, l’adoption d’une nouvelle loi et la nomination de nouveaux commissaires afin que Maurice prenne un nouveau départ dans le combat contre la corruption.