C’est après un second tour de vote le lundi 17 juin que le comité de politique monétaire de la Banque de Maurice a approuvé une baisse de 25 points de base du taux directeur pour le ramener à 4,65 %. C’est ce qu’indique les procès verbaux de la réunion du MPC, publiés hier par la BoM et dans lesquels mention est faite que la réduction du Key Repo Rate a été adoptée par cinq voix contre trois, le gouverneur de la BoM, Manou Bheenick, et ses deux adjoints, Yandraduth Googoolye et Mohammed Iqbal Belath s’étant, eux, déclarés en faveur d’une hausse.
Selon les procès verbaux de cette 30e réunion du MPC, il y a eu, après les échanges de vues des membres sur l’évolution de la situation économique mondiale, les dernières tendances et perspectives pour l’économie mauricienne et les prévisions concernant l’inflation, une consultation préliminaire quant aux intentions de vote au sujet du taux directeur. Trois des membres du comité, à savoir Nishan Degnarain, les Professeurs Jeffrey Frankel et Silvana Tenreyro, ont opté pour une diminution du taux alors que le gouverneur, Manou Bheenick, et son second adjoint, Mohammed Iqbal Belath, se sont prononcé pour une hausse de 10 à 15 points de base et que le premier gouverneur adjoint, Yandratuh Googoolye, a opté pour une hausse de 10 points de base. Les deux membres restants, Henraz Oopuddhye Jankee et Pierre Dinan ont souhaité que le taux directeur reste inchangé même si Pierre Dinan s’est montré quelque peu favorable à une légère baisse.
Au premier tour du vote, Manou Bheenick et ses deux adjoints ont proposé une baisse de 10 points de base. Nishan Degnarain, Pierre Dinan et les Professeurs Jeffrey Frankkel et Silvana Tenreyro ont voté pour une réduction de 25 points de base alors que Hemraz Jankee a été en faveur du statu quo.
« After further discussion leading to a second round of voting, the Committee voted with a majority of 5 to 3 to cut the Key Repo Rate by 25 basis points to 4.65 per cent per annum. The three dissenting members voted to increase the Key Repo Rate by 10 basis points », souligne le rapport des travaux du MPC.
Il est à noter que le secrétaire financier, Ali Mansoor, comme cela a été le cas lors de la précédente réunion du MPC, a fait une présentation des perspectives économiques selon une évaluation du ministère des Finances avant de suggérer que le MPC réduise le taux directeur de 50 points de base pour donner un signal fort au marché que les politiques monétaire et fiscale sont maintenant « well coordinated and that Government is determined to do everything it can to fight unemployment ». Autre intervention à la réunion du MPC : celle des représentants de l’Association des Consommateurs de l’île Maurice (ACIM) qui ont réclamé une baisse variant entre 15 et 25 points de base pour encourager l’épargne et contrôler les risques inflationnistes.
Notons que la prochaine réunion du MPC a été fixée au lundi 30 septembre. Toutefois, le comité, tout en annonçant qu’il maintiendra « strong vigilance in monitoring economic and financial developments », se tient prêt à se rencontrer avant cette date si la nécessité se fait sentir.