C’est par cinq voix contre trois que le comité de politique monétaire de la Banque de Maurice a voté le lundi 11 mars pour le maintien du taux directeur (Key Repo Rate) à 4,9 %. C’est ce qu’indiquent les procès-verbaux de la 29e réunion du MPC rendus publics à 13 heures aujourd’hui.
Ceux qui ont voté en faveur du statu-quo sont : Nishan Degnarain, Pierre Dinan, Hemraz Jankee, le Professeur Jeffrey Frankel et le Professeur Silvana Tenreyro. Le gouverneur de la BoM, Manou Bheenick, et ses deux adjoints, Yandraduth Googoolye et Iqbal Belath, ont voté contre le maintien du Key Repo Rate à 4,9 % et se sont prononcés pour une augmentation du taux directeur dans la fourchette de 10 à 25 points de base.
Selon les procès-verbaux de la réunion, le gouverneur et ses adjoints ont argué qu’une hausse de 10 points de base du taux directeur (soit de 4,9 % à 5 %) aurait été le minimum requis pour indiquer aux opérateurs économiques et au public en général les profondes inquiétudes du MPC concernant les perspectives en matière d’inflation alors qu’une augmentation de 25 points de base (de 4,9 % à 5,1 %) aurait permis au comité de politique monétaire d’être « ahead of the curve » pour le contrôle des pressions inflationnistes de second tour qui découleraient de l’application des recommandations salariales du Pay Research Bureau (PRB), de la majoration des prix des carburants à la pompe, entre autres.
Le MPC a fixé sa prochaine réunion au 17 juin 2013 mais se tient prêt à se rencontrer avant cette date si la situation l’exige. Le comité annonce qu’il maintiendra la plus grande vigilance dans l’évaluation des développements aux plans économique et financier.