Le Monetary Policy Committee (MPC) de la Banque de Maurice, qui vient d’être reconstitué, se réunira pour la première fois demain. En parallèle, les opérateurs économiques misent sur une nouvelle révision à la baisse du Repo Rate d’au moins 25 points, pour être fixé à 5,15%, compte tenu de l’évolution du taux d’inflation et de l’urgence de soutenir la croissance.
Toutefois, la nouvelle configuration du MPC et les récents commentaires du Fonds monétaire international félicitant la Banque de Maurice pour les mesures en matière de taux d’intérêts et de lutte contre l’inflation font tiquer plus d’un au sein du monde des affaires, préférant attendre la décision officielle sur le taux directeur bancaire demain après-midi au lieu de se lancer dans des conjectures.
Le FMI a soutenu que « the monetary policy stance was broadly appropriate and the Executive Directors commended the monetary autorities for keeping inflation under control, while striking a proper balance between price stability and economic growth ». Il faudra ajouter à cela les résultats de l’Inflation Expectations Survey de la Banque de Maurice, avec 68,1% des sondés craignant une hausse des prix dans les douze mois à venir pour anticiper le prochain move du gouverneur de la Banque de Maurice, Manoo Bheenick, face aux nouveaux membres du Monetary Policy Committee.
Cette instance suprême au sein de la banque centrale comprend neuf membres, soit l’ancien ministre de la France Alain Madelin, Ms Silvana Tenreyro, lecturer à la London School of Economics, Nishan Degnarain, consultant en management, Pierre Dinan, consultant, et Rajkamal Taposeea, président du conseil d’administration d’Air Mauritius. Ces membres ont été nommés par le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval.
Les quatre autres membrees sont le gouverneur de la Banque de Maurice et ses deux adjoints Yandranath Googoolye et Iqbal Belath, et Jitendra Bissessur, Head Financial Markets Analysis Division. Les nouvelles dispositions de la loi permettent aux membres du MPC de participer aux délibérations par vidéoconférence.