Le Monetary Policy Committee de la Banque de Maurice a maintenu le Key Repo Rate au niveau de 4,9 % par an lors sa réunion d’hier. La décision a été prise par un vote majoritaire, précise un communiqué diffusé par la Banque de Maurice hier soir.
Le MPC a pris note des signes indiquant que l’économie internationale se stabilise bien que le risque d’une détérioration de la crise notamment dans la zone euro existe. « The Eurozone is expected to record very marginal positive growth in 2013 after emerging from recession. The UK is projected to rebound from recessionary conditions, with an expected growth of around 1 per cent. The US economy is expected to overcome its fiscal cliff and grow at around 2 per cent », constate le MPC.
Le comité prévoit que les économies émergentes continueront à avoir un taux de croissance supérieur à celui des économies avancées en 2013. Une reprise dans les pays comme la Chine et d’autres pays asiatiques est constatée. Les pressions inflationnistes globales ont été contenues à ce stade mais les prix des commodités, en particulier les produits alimentaires, peuvent représenter un risque inflationniste.
Le MPC souligne que l’économie locale a assez bien résisté aux vents violents malgré le ralentissement de la dynamique de croissance et les pressions des prix dans les principaux secteurs d’exportation. « The output gap remained negative, with the economy operating below trend », constate le MPC. La croissance économique sera maintenue à un taux de 3,3 % en 2012. Selon les prévisions préliminaires effectuées par les économistes de la BoM, le taux de croissance sera de l’ordre de 3,6 % à 3,9 % l’année prochaine si les conditions économiques se stabilisent dans les principaux marchés des partenaires mauriciens. Concernant le taux d’inflation, le MPC note que les « year-on-year and core inflation rates » ont augmenté depuis sa dernière réunion. Le risque d’une poussée inflationniste existe en raison du prix élevé des produits alimentaires, de la recente dépréciation de la roupie, de l’impact du paiement des recommandations du Rapport PRB et des ajustements anticipés des prix de vente des prix des produits pétroliers.
« These higher risks are reflected in the Budget forecast for headline inflation of 6 per cent in 2013. The MPC noted that Bank of Mauritius staff forecast put year on-year inflation at 5.7 per cent by December 2013 on a no-policy change basis. The MPC discussed alternative interest rate scenarios ».
Le communiqué souligne que certains membres ont voté pour une augmentation marginale du Repo Rate pour indiquer leur inquiétude concernant la détérioration de la situation de l’inflation. « The MPC expressed strong concerns over a possible resurgence of inflation. It reiterated that the structural weaknesses in the economy cannot be addressed by monetary policy. The MPC maintains strong vigilance in monitoring economic and financial developments and stands ready to meet in between its regular meetings, if the need arises », insiste le communiqué. Une nouvelle réunion est prévue le 10 décembre.