« Les élections générales ne sont pas loin ! » C’est en tout cas ce qu’affirme le leader du MSM, Pravind Jugnauth, lequel se base sur différentes déclarations ainsi que sur des « informations » entourant la réforme électorale et la création d’une deuxième République, avec un partage des pouvoirs entre le Président de la République et le Premier ministre.
Samedi dernier, à l’issue du bureau politique du MSM, suivant la réunion du comité central du MMM, Pravind Jugnauth a en effet dit être « convaincu » que les élections générales se tiendront cette année. Raison pour laquelle, dit-il, son parti a décidé de ne pas tenir de meeting public le 1er mai à l’occasion de la fête du travail. Cependant, précise-t-il, les dirigeants du parti, en sus de sir Anerood Jugnauth, seront à Rivière-du-Rempart le 30 avril pour « mobiliser leurs partisans sur le vrai changement ».
Le MSM a donc décidé d’annuler ses démarches afin de tenir un meeting le 1er mai à Curepipe, où une demande avait été introduite, deux jours plus tôt,  dans ce sens à la mairie de la ville. Cette démarche, fait ressortir Pravind Jugnauth, « était une mesure de précaution », ajoutant : « Il revenait au bureau politique de prendre la décision finale concernant la tenue ou non d’un meeting public en solo à Curepipe le 1er mai prochain. »
Le leader du MSM a rappelé que son parti était pleinement engagé dans l’organisation du meeting que le Remake 2000 allait tenir à Port-Louis. « Nous avions réuni nos partisans et nous n’avions aucun doute à l’effet que ce meeting aurait été un succès avec une marée humaine se déplaçant sur la capitale », a-t-il déclaré. Selon lui, la campagne du Remake 2000 était bien lancée, banderoles et autres tracts étant « déjà prêts ». Et de poursuivre : « Mais voilà que le MMM a décidé d’annuler toutes les activités régionales conjointes ainsi que les réunions du Remake 2000. » Répondant à une question de la presse, le leader du MSM a dit toujours souhaiter se rendre aux prochaines élections dans le cadre du Remake 2000.