« Qui aurait imaginé, un jour, qu’il y aurait des problèmes entre le PMSD et le Parti Travailliste ? Bel lager pe leve ant kok ek lakle. Enn ladan pou deplime, mokwar Xavier so tigit plim ki reste-la li pou ale. » Propos de Pravind Jugnauth, leader du Mouvement socialiste militant (MSM), lors d’un congrès nocturne jeudi au collège International, Triolet.
Pravind Jugnauth a soutenu qu’il y a beaucoup d’éléments concordants qui montrent clairement que la situation n’est pas bonne entre les deux partis. « Navin Ramgoolam et Xavier Duval se montreront très ami-ami mais à l’intérieur ena move bez. Xavier ne lâchera pas Sik Yuen. Sanla pe deklar pli gran nwar parski li ena soutyen PM. Je connais Michaël très bien, s’il a élevé la voix contre Xavier fode ki li finn gayn benediksyon Navin Ramgoolam », a-t-il avancé.
Outre les relations entre le PTr et le PMSD, le leader du MSM a également développé, pour la énième fois, d’autres thèmes tels que les raisons pour lesquelles le MSM a quitté le gouvernement, les frasques d’un enseignant au MITD et le cas de Nandanee Soornack, l’activiste du PTr qui avait fait arrêter un agent du MSM lors des dernières élections municipales à Vacoas et la vente d’un terrain avec maison à celle-ci à Floréal. Il a aussi commenté le projet de nouvelle carte d’identité nationale en s’interrogeant si celui-ci est une priorité alors qu’il y a un gros problème de manque d’eau dans différentes régions du pays.
Selon Pravind Jugnauth, au vu des scandales qui rongent le gouvernement, la population attend les prochaines élections générales pour soulever un tsunami contre le PTr. « Notre société est malade, elle pourrit de jour en jour. C’est triste », a-t-il soutenu. S’agissant de l’affaire MedPoint, la vérité triomphera, dit-il. « Mo ena kouraz, mo pou lager ankor », a-t-il fait ressortir.
Avant lui, le président du MSM, Showkutally Soodhun, a déclaré ne pas regretter sa participation au gouvernement de Navin Ramgoolam en 2012. Cela lui a permis de connaître le vrai visage du Premier ministre. Il a parlé de la State Trading Corporation (STC) du temps où il était ministre de l’Industrie et du Commerce. Pour l’orateur, la politique de sir Anerood Jugnauth et de Pravind Jugnauth est fondée sur la vérité. « Si Navin Ramgoolam est devenu Premier ministre, c’est grâce à Pravind Jugnauth et au MSM », a-t-il lancé.
Pour Prem Koonjoo, l’heure est venue pour sauver le pays et c’est pour cette raison que sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger ont uni leurs forces.