Des changements majeurs sur l’échiquier politique devraient intervenir en cette fin de semaine. Le président de la république, Kailash Purryag, devrait soumettre officiellement sa lettre de démission au plus tard demain, laissant la voie libre à l’élection d’Ameena Gurib-Fakim, la candidate de Lalyans Lepep présentée lors de la dernière campagne électorale au poste suprême de la République de Maurice.
Lemauricien.com a tenté tôt ce matin d’entrer en contact avec le président Kailash Purryag pour obtenir confirmation officielle de cette décision. Mais les services de sécurité attachés à la présidence de la République ont fait comprendre qu’il était encore trop tôt pour s’entretenir avec le président de la République. A ce stade, des indications officieuses sont que le gouvernement de Lalyans Lepep a demandé au président Purryag de partir.
En principe, le président de la République soumettra sa lettre de démission à l’Assemblée nationale, instance qui procède à l’élection du président de la république et au Premier ministre, qui pilote la motion pour l’élection du chef du gouvernement. Ainsi, l’Assemblée nationale devra être convoquée incessamment  pour une séance extraordinaire en vue d’élire la première femme présidente de la république.
A ce matin, aucune confirmation si cette séance spéciale de l’Assemblée nationale aura lieu avant le dimanche 14 juin, date des prochaines élections municipales dans les cinq villes.