Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a annoncé cet après-midi sa décision de rappeler l’Assemblée nationale pour le vendredi 4 juillet prochain. Il a aussi confirmé la nouvelle du journal le mauricien à l’effet qu’il annulait son voyage en Guinée.
Les parlementaires seront appelés à débattre les Transitional Provisions, le mini-amendement à la Constitution, en vue de permettre à des candidats-citoyens de briguer le suffrage sans avoir à déclarer leur appartenance éthnique.  C’était lors d’un point de presse annoncé en début d’après-midi, qui a démarré vers 17 heures.
Navin Ramgoolam a confirmé que ce projet d’amendement à la Constitution, en vue d’apporter un Effective Remedy en faveur de Rezistans ek Alternativ suite au Pronouncement de l’UNCHR sera inscrit à l’agenda du conseil des ministres de vendredi prochain, le 27 juin,  avant d’être inscrit sur l’Order Paper du vendredi 4 juillet.
Il a également signifié son intention de faire circuler le Constitutional Electoral Reform Amendment Bill, qui attend encore des dernières retouches, «presqué finalizé» devait-il dire.
A l’heure des questions, il s’est dit confiant que le mini-amendement à la constitution sera adoptée et que le MMM votera en faveur comme le PTr. Il a informé la presse avoir adressé une copie du mini-amendement  à Paul Bérenger hier  et qu’il lui avait parlé ce matin, mardi.
Selon lui, Eric Guimbeau votera aussi cet amendement, mais il ne sait quelle sera la position du FSM de Cehl Meeah et surtout du MSM. «Sorry mo fine blier mentionne PMSD»  devait-il dire un peu plus tard pour signifier aussi qu’il ne sait ce que les députés de cette formation feront.
S’agissant de la réforme éléctorale il a annoncé qu’il va faire circuler le bill et qu’il n’a pas l’intention à ce stade de faire voter cette loi tant qu’il ne sera pas mandaté par le peuple.
Par rapport à la motion de censure de Paul Bérenger, il se dit »«très serein» et «sans appréhension».
Lors de ce point de presse, il a aussi évoqué la candidature de Jean-Claude de L’Estrac au secrétariat de la Francophonie  et a évoqué la question avec Annie Girardin. Une rencontre avec Laurent Fabius n’est pas à écarter dans cette conjoncture.
Enfin sur la situation économique à Maurice, il s’est référé à la situation mondiale et a exprimé le souhiat de rencontrer les principaux acteurs de ce secteur.Il dit espérer présenter le prochain budget en signalant que ce n’était pas la première fois qu’une telle tâche incomberait à un Premier ministre.