L’ancien ministre des Finances et députés de la circonscription de Rivière-des-Anguilles/Souillac (No 13) et membre du bureau politique du MMM, Vishnu Lutchmeenaraidoo, a pris la décision de se tenir à l’écart de l’échiquier politique. Cette démarche s’inscrit dans le sillage de la conclusion de l’accord électoral entre le MMM et le Ptr. Il devait animer un point de presse cet après-midi pour confirmer son départ et commenter l’actualité politique.
Depuis vendredi dernier, date du vote secret au bureau politique et au comité central du MMM en vue d’entériner l’alliance, l’opposition de Vishnu Lutchmeenaraidoo n’était nullement un secret, en particulier pour ceux de son entourage. D’ailleurs, dans ce dernier milieu, on faisait comprendre que le vote “non” dans les instances du MMM avait été déposé par l’ancien ministre des Finances de sir Anerood Jugnauth.
Ce matin, lors d‘une rencontre sollicitée avec le leader du MMM, Paul Bérenger, Vishnu Lutchmeenaraidoo a fait part de son intention de se retirer de la politique. Il aurait fait comprendre qu’il se trouvait « mal à l’aise » dans la nouvelle configuration politique en vue des prochaines élections et de l’avènement de la IIe République. Il devrait faire état de ce développement lors d’un point de presse annoncé pour cet après-midi.
Ce n’est pas la première fois que Vishnu Lutchmeenaraidoo se retrouve en position inconfortable face au projet républicain. En août 1990, avec l’alliance MSM/MMM, suite à l’accord de Terre-Rouge et le projet de Ie République, en tant que vice-Premier ministre et ministre des Finances et No 3 du gouvernement de sir Anerood Jugnauth, il avait déjà refusé de voter en faveur du texte de loi pour faire de Maurice une république.
Le vendredi 17 août 1990, Vishnu Lutchmeenaraidoo s’était joint aux ministres travaillistes d’alors, menés par feu sir Satcam Boolell, pour faire échec au projet de loi sur la république, alors piloté par sir Anerood Jugnauth. Les ministres travaillistes, de même que Vishnu Lutchmeenaraidoo et Raj Virahsawmy, alors Chief Whip du gouvernement de sir Anerood Jugnauth, devaient soumettre leur démission pour siéger au sein de l’opposition avec l’entrée à l’hôtel du gouvernement des ministres MMM jusqu’aux élections de septembre 1991.
Après un passage dans les rangs du Ptr, Vishnu Lutchmeenaraidoo devait revenir à ses premières amours en politique, soit le MMM, et ce jusqu’à son retrait cet après-midi.