Richard Duval a soumis hier sa démission du PMSD sans toutefois donner plus de précision quant à son avenir politique.
Président de la compagnie gouvernementale State Property Development Company, il avait soumis sa démission après que le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, eût quitté son poste de ministre des Finances.
Richard Duval était présent à la conférence de presse donnée par XLD après sa démission et lors d’un congrès du PMSD à l’auditorium Octave Wiehe par la suite.
Il n’était pas disponible au téléphone ce matin pour commenter sa décision. Interrogé, pour sa part, Ramalingum Maistry, président du PMSD, a fait comprendre qu’il n’y avait aucun désaccord entre Richard Duval et son parti et que ce dernier n’a pas motivé sa démission. « Il est évident qu’après avoir été au pouvoir pendant plusieurs années, il faut beaucoup de sacrifices dans l’opposition », s’est-il contenté de dire. M. Maistry s’est déclaré très satisfait de la performance du PMSD sur le terrain depuis que ce parti a regagné le camp de l’opposition. « Nous avons observé beaucoup d’intérêt de la part des jeunes », a-t-il dit.
Alors qu’on prête à Richard Duval son intention de se joindre au Parti travailliste, le président de ce parti Patrick Assirvaden affirme qu’aucune demande de sa part n’a été enregistrée à ce jour.
« Il y a toute une procédure à suivre pour se joindre au PTr. Un formulaire doit être rempli et soumis au secrétaire général et au président du parti avant que l’admission de candidat ne soit approuvée par l’exécutif du parti. Cela n’a pas encore été le cas pour Richard Duval », a dit Patrick Assirvaden.