« Il est unethical et immoral que le président de la République reste à son poste parce que quand il s’est disputé avec son frère, la State House a émis un communiqué. Maintenant que la situation est plus grave, il n’y a aucun communiqué » a soutenu le VPM et ministre des Infrastructures publiques Anil Baichoo, à l’issue d’une site visit à l’hôpital Victoria, ce matin. Il réagissait à l’éventuel Remake 2000 entre le MMM et le MSM. Également présent, le ministre de la Santé Lormus Bundhoo a  estimé que « le président doit être au-delà de la mêlée politique ; li pa kapav manz banann dan de bout, troi bout ».
« Je soutiens Navin Ramgoolam à 100%. Il n’a dit que la vérité » devait dire Anil Baichoo pour commenter le discours du Premier ministre hier. « Si SAJ ti kone ki pe arive dan MMM, ki alians pe ale e si li ti o kouran lakor Medpoint 2 so aranzman… » Lormus Bundhoo devait renchérir : « S’il a émis un communiqué dans le cas de la dispute avec son frère, c’est plus qu’un communiqué qu’il devrait émettre ici. » Pour le ministre de la Santé, si le leader de l’Opposition Paul Bérenger, « qui est membre du Parlement depuis plus de 35 ans, prétend qu’il peut apporter une majorité à l’Assemblée nationale, n’importe quand il aurait pu présenter une motion de blâme. Il n’est pas tenu d’attendre la rentrée parlementaire. M. Bérenger, a tout au long de sa carrière été un bluffeur ». Interrogé par la presse quant à une rumeur de malaise au sein du Parti travailliste et quant à un éventuel doute que la nouvelle de cet accord aurait pu instiller au sein du gouvernement, Lormus Bundhoo devait répondre que cela « finn kre dout o nivo MMM mem ».